Les Rockettes : une tradition de Noël à l’américaine

Pulpies et Pulpos, nous sommes en décembre, et avec Noël qui approche à grand pas, j’ai pensé vous offrir quelque chose d’un peu différent ce mois-ci. Je vous parlerai donc d’un incontournable New Yorkais du temps des fêtes, les Rockettes du Radio City Music Hall.

Le projet d’une troupe de danse de précision américaine germa d’abord dans l’esprit du chorégraphe Russell Markert en 1922, après avoir vu les Tiller Girls, une troupe de danse britannique de ce genre qui se produisait déjà depuis la fin du 19e siècle, en spectacle au Ziegfeld Follies.

Les Missouri Rockets en 1925

Il faudra attendre 1925 avant que les 16 danseuses originales des Missouri Rockets ne donnent leur première représentation à St. Louis (la troupe augmenta en nombre avec les années pour atteindre 36 danseuses). La même année, la troupe se produisit à New York sur Broadway dans Rain or Shine, où l’impressario Samuel Lionel « Roxy » Rothafel les découvrit. Elle eut un succès instantané et Roxy se pressa de mettre la troupe de danse à contrat afin de toujours avoir un groupe de danseuse pour présenter un spectacle dans un de ses théâtres, le Roxy, qui ouvrit ses portes en 1927. Rothafel renomma alors la troupe de danse pour les Roxyettes.

Au début des années 1930, trois troupes de Roxyettes se produisaient à New York afin de répondre à la demande. Pour l’ouverture du Radio City Music Hall le 27 décembre 1932, Rothafel consacra deux des troupes pour le spectacle très attendu. En effet, 100 000 personnes demandèrent un billet, mais seuls 6 200 spectateurs en obtinrent un. Les Roxyettes présentèrent un numéro d’ouverture lors de ce gala sur la chanson With a Feather in Your Cap. C’est en 1934, après que Rothafel et le Radio City Music Hall aient mis fin à leur partenariat, que les Roxyettes deviendront les Radio City Music Hall Rockettes, nom que la troupe porte encore à ce jour.

Les Rockettes en 1944.

Dans les années 1940, les Rockettes furent appelées à se joindre aux spectacles bénévoles de l’United Service Organizations (USO) pour aider le moral des troupes armées américaines impliquées dans la seconde Guerre Mondiale. On les met aussi à contribution lors d’un événement de vente d’obligations de guerre aux côtés d’Eleonore Roosevelt au Madison Square Garden.

Rockettes Circle.

Dans l’Amérique d’après-guerre, on présente plusieurs nouveaux films au Radio City Music Hall, jusqu’à cinq représentations par jour, et les Rockettes font un nouveau spectacle pour chaque film, le présentant lors de chaque visionnement. On peut voir un exemple de ce que pouvaient être ces spectacles pré-projection dans le film Annie (1988). Lorsqu’un film ne réussissait pas au box-office, les danseuses se retrouvaient à apprendre de nouveaux numéros en urgence, quelque soit l’heure du jour. Le théâtre, muni d’un dortoir de 26 lits, d’une salle multi-service, d’une cafétéria, d’un atelier de couturières et d’une clinique médicale devient leur deuxième maison.

Avec l’avènement de la télévision dans tant de foyers, ce n’était qu’une question de temps avant que les Rockettes fassent leurs débuts au petit écran. C’est en 1957 qu’on peut les apercevoir pour la première fois dans le défilé de l’action de grâce des magasins Macy’s, ce qui devint une autre tradition New-Yorkaise à inclure la troupe de danse.

En 1967, suivant la tendance féministe de l’époque, les danseuses de la troupe gagnèrent leur combat pour se syndiquer et obtenir de meilleures conditions de travail après un mois de grève. Durant la décennie suivante, on commença à fermer le Radio City Music Hall pour de longues périodes. Afin de ne pas se retrouver au chômage, la troupe emmena son spectacle sur la route, se produisant entre autres à Las Vegas.

Les Rockettes et leur chorégraphe : Russell Markert

Bien des choses prennent du temps à changer chez les Rockettes. Le fondateur de la troupe Russell Markert en fut aussi le chorégraphe de 1925 à 1971. À l’origine, à des fins de conformité visuelle, les danseuses devaient toutes être caucasiennes, et mesurer entre 1.65 m et 1.73 m, avoir un joli visage et une figure attrayante, en plus d’avoir de l’expérience en ballet jazz et en ballet classique, et pouvoir donner des coups de pieds gracieux à au moins 15 cm au-dessus de leur tête. Depuis les années 1980, les origines ethniques se sont diversifiées et l’on retrouve aujourd’hui de Rockettes de toutes les origines mesurant aujourd’hui jusqu’à 1.79 m ; il y a même une Rockette handicapée d’une main qui danse pour la troupe maintenant.

Certaines Rockettes ont eu une carrière plus connue par la suite : on pense entre autres aux actrices Hollywoodiennes Lucille Bremer, Adele Jergens, Joan McCracken ou Vera-Ellen.

Les tenues de Noël des Rockettes

Au cours des années, les numéros et les costumes se sont multipliés. Les Rockettes ont été tantôt astronautes, soldats de bois, Geisha, Vahinés, sans parler des multitudes d’ensembles pailletés et coiffes à plumes conçues pour elles au fil des années. Pour leur 50e anniversaire en 1985, une exposition fut organisée afin de montrer tout l’historique des diverses productions. À quoi pourra-t-on s’attendre en 2025 pour leur 100e anniversaire?

Pour en savoir plus :

L’histoire des Rockettes

1936-2000: The Radio City Rockettes In Photos

Life Magazine – High Kicks and Hard Knocks: Inside Life With the Rockettes

Wikipedia – The Rockettes

History of the Rockettes: Theatre Talk

Evie B. Sweet

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :