Marilyn Monroe, mort d’une star, naissance d’une icône.

Dernier épisode de la saga Monroe par Trixie Pearl. Cet article peut choquer les plus sensibles d’entre vous.

Tout le monde sait que le nom de Marilyn Monroe évoque aussi le nom des Kennedy. Marilyn aurait eu une liaison avec le Président des Etats-unis, John Kennedy, et par la suite avec son frère, Robert. Difficile à infirmer ou confirmer.

Marilyn, savait-t-elle des choses assez graves, qui pouvait mettre sa vie en danger?

Toujours est-il que la première version officielle de son décès est scientifiquement bancale. L’actrice serait morte enfermée dans sa chambre, dans son lit, absorbant sans verre d’eau 42 comprimés de Nembutal.

Or l’autopsie du corps de Marilyn, le 5 août 1962 ne révéla aucune concentration de barbiturique dans l’estomac ni les intestins. Reste alors l’injection? Aucune seringue ne fut trouvée près du corps. Chose surprenante, Marilyn avait un gros bleu sur la fesse, et son anus était meurtri ce qui corrobore l’hypothèse d’un lavement aux barbituriques.

Plus tard, on mettra en évidence que le corps de Marilyn a été déplacé. En effet, une double lividité cadavérique prouve qu’elle n’est pas morte sur le ventre comme on l’a retrouvée, mais sur le dos.

On le sait aujourd’hui. Marilyn Monroe a rendu l’âme le 4 août 1962 aux alentours de 22h30 soit environ 6 heures avant que l’on ne prévienne la police. On a le temps de faire beaucoup de choses en 6 heures…

Des détectives retrouvèrent trois témoins clés jamais intérrogés qui avaient vécu le drame. James Hall, l’ambulancier intervenant au domicile de la star en 1962, accueilli par Pat Newcomb (amie et attachée de presse de Marilyn) survoltée et paniquée . Marilyn gisait sur son lit à moitié morte.

Ils déplacèrent Marilyn dans le petit salon pour une séance de réanimation. Alors qu’ils réussissaient le Dr Ralph Greenson (le psy de Marilyn) tenta une injection intracardiaque d’adrénaline. Marilyn mourut à cet instant.

Norman Jefferies était affecté à des travaux dans la maison de la star confirma ce témoignage . Mais surtout il a aussi été le témoin de la venue de Bobby Kennedy chez Marilyn dans l’après midi. Venue confirmée par des enregistrements car Marilyn était sur écoute.

La rencontre fut violente, il y eut des coups. Plus tard dans la soirée entre 21h30 et 22h Robert Kennedy accompagné de deux hommes retournèrent chez Marilyn. Sur les enregistrements , également le Dr Greenson passé dans l’après midi pour une séance de deux heures avec sa célèbre patiente. Marilyn finit la journée en robe de chambre, au lit et au téléphone. Aucun indice alarmant ne permet à son entourage d’envisager un acte suicidaire.

Enquête bâclée et truffée de disparitions dont le journal de Marilyn, dans lequel l’assistant du coroner, se souvient avoir vu le nom des Kennedy. La gouvernante qui lave des draps en pleine nuit en présence du psy de Marilyn, peut-être pour effacer les traces du lavement fatal…

Toujours est-il que Bobby Kennedy était tout souriant, serein le lendemain à la messe de neuf heures à San Francisco. Il était pourtant au courant du « suicide » de Monroe.

Plus d’angoisse à l’idée de la conférence de presse que Marilyn souhaitait mener le 10 août 1962? Nous ne le saurons probablement jamais.

Suicide, overdose, assassinat politique, les causes de la mort de Marilyn Monroe demeurent encore aujourd’hui incertaines et ont clairement contribué à son statut d’icône culturelle.

On se retrouve vendredi prochain pour une série sur Jayne Mansfield.

Dans l’attente prenez soin de vous,

Trixie

Publié par

Une réponse sur « Marilyn Monroe, mort d’une star, naissance d’une icône. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :