De l’Avent ou de Noël, histoire de la traditionnelle couronne

Il existe plusieurs histoires racontant l’origine de la couronne de Noël …

L’origine de la couronne de l’Avent (le terme d’Avent venant du latin adventus qui signifie la venue, l’arrivée), appelée aujourd’hui couronne de Noël, apparaît au temps des Romains avant d’envahir les pays germaniques et scandinaves. Pour retourner aux sources de cette tradition, il faut revenir au temps où l’on célébrait le solstice d’hiver.

Cette coutume visait à marquer l’espoir de la renaissance du soleil. Il s’agissait du Triomphe de la Lumière sur les Ténèbres, une célébration de la Vie.

Pour représenter cette renaissance, les Romains décoraient leurs maisons de feuillages et branchages de couleur verts incarnant l’espoir et la vie. Puis, afin de symboliser le renouvellement perpétuel de ce cycle de la vie, le peuple germanique tressait des roues de feuillages.


Saturnales de Roberto Bompiani (1821-1908)

Ces roues, ou couronnes, étaient ensuite offertes en cadeau que l’on devait accrocher si elles nous étaient destinées. En apportant cette dernière aux hôtes, ils leur présentaient des vœux de bonne santé. À la suite de cela, les Chrétiens se sont inspirés de cette fête païenne pour les traditions de l’Avent. Ainsi, la roue devient une couronne durant le 16ème siècle, la couronne de l’Avent.

Les croyants suspendaient cette dernière au plafond, ou la posaient sur une table, et ornaient cette dernière de quatre bougies marquant les quatre semaines de l’Avent. La tradition était d’allumer une bougie de plus chaque semaine.

Mais on attribue le plus souvent cette couronne au pasteur protestant allemand Henrich Wichern, éducateur social, qui crée au milieu du XVIIIe siècle un établissement pour accueillir des enfants très pauvres et des orphelins. Comme pendant la période qui précédait Noël les enfants étaient très impatients, il décida pour les occuper de fabriquer une couronne en bois et d’y placer vingt petites bougies rouges et quatre grands cierges blancs. Chaque jour de la semaine les enfants se rassemblaient autour de la couronne et ils allumaient une bougie de plus et chaque dimanche un cierge. C’était un moment de chants et de prières.

La popularisation de Noël et de sa couronne a enrichi cette fête d’une toute nouvelle signification : celle de l’hospitalité. Suspendue à la porte, elle diffuse la promesse d’un accueil chaleureux à ceux qui entreraient dans la maison, toujours dans l’esprit et dans la convivialité de Noël.

Cette couronne est constituée de plusieurs éléments exprimant chacun un symbole.

L’un des premiers symboles est sa structure en forme de roue qui représente le trajet du soleil, lequel, après s’être éloigné, reprend le chemin du retour tout en continuant sa course !

Cependant de nos jours, paradoxalement, de nombreuses couronnes de l’Avent ne sont plus en formes de roues, mais en ligne.

Ce n’est pas grave puisque l’essentiel est d’avoir les 4 bougies, que l’on allumera tour à tour chaque dimanche précédant la fête de Noël. Le premier dimanche de l’Avent, on allume une bougie, le deuxième dimanche de l’Avent on en allume deux etc….

Traditionnellement, les bougies sont rouges, couleur du feu et de la lumière. En Suède, elles sont blanches et évoquent la pureté tandis qu’en Autriche, elles sont violettes et symbolisent la pénitence.

Anecdote : Aux États-Unis, il y a une cinquième bougie fixée au centre de la roue qui représente le jour de Noël. Elle est allumée le 25 décembre avec les quatre autres bougies des quatre dimanches précédents.

Pour finir, la couronne est couverte de rameaux car le vert des rameaux évoque la naissance attendue de Jésus-Christ, l’enfant de la crèche. Cette naissance symbolise pour les chrétiens le renouveau de la terre entière. Avec le temps, les rameaux ont été remplacés par des branches de sapin.

Et aujourd’hui ?

Finalement, peu importe d’où vient réellement l’origine de cette tradition non ? Car de nos jours, la couronne de Noël est surtout un élément décoratif que l’on place sur sa porte pour symboliser l’entrée dans les fêtes de fin d’année et l’esprit chaleureux de Noël. Elle devient ainsi une façon d’accueillir ses convives, et un symbole d’hospitalité.

Quelle que soit la signification qu’on lui attribue, la couronne de Noël est un véritable élément de décoration qui participe donc à l’ambiance des fêtes.

Si vous appréciez l’esprit de la couronne de Noël mais que vous avez envie de changer un peu des traditionnels modèles en branches, sachez qu’avec un peu d’imagination, il est tout à fait possible de revisiter totalement la couronne de Noël classique, et décorer votre entrée avec une couronne qui change et qui va surprendre tout le monde !

Je vous présente ici une sélection de couronnes de Noël qui me plaisent bien et qui pourraient vous donner des idées !


La version Noël-kitsch

La version « Lady Pumpkin »

Pour les amateurs de bon vin
La Minimaliste
Celle qui se mange

Et vous ? Couronne ? Pas couronne ? Si oui, dites-moi tout ! En ce qui me concerne je n’en mets jamais mais cette année je vais m’en fabriquer une bien bien kitsch et comme je suis gentille je vous partagerai le tutoriel.

Bisous-coude,

Mary Sue

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :