Le BDSM dans la Culture PinUp

Par Julie Von Trash

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler d’un sujet sensible, voire malsain pour certains. Toutefois on ne peut l’ignorer car il fait partie de la culture PinUp.

Si tu ne te sens pas prêt, ne va pas plus loin.

___________________

Tout le monde connaît la belle et voluptueuse Bettie Page, Icone pinup fetish et érotique. En gros Bettie était la plus vulgos des pinups.

On commence très soft. Il est encore temps de fermer l’article si tu es déjà choqué.

Commençons avec la définition de BDSM :

Bondage, Discipline, Sado-Masochisme

Dans le BDSM, il y a du respect, de la divination, de l’épanouissement mais aussi un esthétisme hors du commun qui est à cent mille lieues des films à la Jacquie et Michel si populaires aujourd’hui.

Bref je m’égards, revenons-en au fait…

Vous allez me dire mais quel rapport avec les PinUps?

En tant que PinUps, nous représentons une image de la féminité, du sex apeal et surtout de la femme fatale. Notre différence avec les autres femmes peut se résumer simplement. Quand on passe dans la rue les gens se retournent sur nous, nous complimentent que ce soit hommes ou femmes.

La Pin Up suscite le fantasme et l’admiration.

Dès 1946, John Willie décide de mettre en scène les aventures de Gwendoline. Photographe, adepte du bondage, scénariste et dessinateur britannique de bandes dessinées, John Willie réunit tous les talents.

Source pinterest

Gwendoline devient une icône du bondage. On pourra retrouver les fabuleuses esquisses de ce cher Mister Willie chez BIZARRE Magazine.

Source pinterest

Plus récemment, nous pouvons parler de celle que tout le monde idolâtre : DITA VON TEESE. Glamour, sexy et sans vulgarité, Miss Heather Sweet a commencé en faisant des films pornographiques basés sur le bdsm/le fetish et lesbien. Elle le dit sans équivoque. Quand elle a démarré, elle s’asseyait nue sur les genoux des spectateurs du club dans lequel elle dansait pour 20$.

Elle a été découverte par un photographe lors d’un tournage et qui l’a jugée trop belle pour faire uniquement ce qu’elle faisait à ce moment-là. Il l’a propulsée au rang de modèle BDSM. Miss Von Teese a su tirer son épingle du jeu pour devenir celle que tout le monde connaît à l’heure actuelle. Je vous épargne les sites X des films lesbiens de Dita Von Teese. Je ne voudrais pas trop vous choquer bande de petits coquins!

On a tous en nous une part de Fetish ou BDSM, on peut être soumise ou dominant, mais là n’est pas la question. Avant quoi que ce soit, c’est un milieu à lire, à découvrir, car oui on est loin de la caricature. Ne vous fiez pas à 50 nuances de Grey, c’est une pseudo histoire d’amour tordue et mal écrite. Le BDSM en revanche est un échange, un moyen de s’évader et de laisser parler notre corps. Un lâché prise total.

On peut être complètement dingue d’une matière en particulier, et c’est là que les pinups arrivent encore une fois avec leurs bas de nylon. Le fameux trait couture rend bien des hommes dingues. Pour certains fétichistes, le port de haut talons, bottes ou cuissarde, élève la femme au rang de déesse.

Aujourd’hui, de nombreuses pinups posent dans des univers fétichistes et BDSM.

Marie Devilreux alias dressed to kill you par Alonza

Bryona Ashly et Miss Miranda par Alonza

Corey alias bunnyamourvintage par le capteur

source Instagram

Publié par

2 réponses sur « Le BDSM dans la Culture PinUp »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :