Des films qui ont du style : The Dressmaker

Je me souviens parfaitement du jour où on m’a parlé de ce film : The Dressmaker. J’étais photographe pour un show burlesque. Je faisais connaissance avec une des artistes, on parlait des costumes et plus particulièrement du fait de les réaliser soi-même. Elle m’a conseillé ce film , en me disant que je l’adorerais forcément et que je ne pourrais m’empêcher de le revoir plusieurs fois. Et c’était vrai !

Je ne me lasse pas de regarder ce film remplit de surprises et de trésors.

Mais trêve de bavardage parlons de l’intrigue !

Dans une ville fictive d’Australie : Dungatar, à l’époque des années 50, Tilly Dunnage revient, non sans quelques questions à poser aux habitants de la petite ville. En effet, quand elle avait 10 ans, elle fut accusée de meurtre sur le petit Stewart Pettyman, véritable terreur de la cour de récrée. Pendant son exil, de près de 25 ans, Tilly apprit à coudre auprès des plus grands : Dior, Balenciaga… Et pour se venger, elle aura plus d’une aiguille dans son sac !

Je pense avoir retenu votre attention en ayant glissée quelques mots clés comme : designer, années 50, Dior…

Et Liam Hemsworth, ah non celui là je ne vous l’avais pas encore dit ! Eh oui mesdames , du taffetas et des muscles saillant vont agrémenter cet article.

Qui est à l’origine de ces merveilleux costumes ?

Margot Wilson et Marion Boyce sont les véritables « Dressmaker »de ce film. Margot s’occupe exclusivement de la conception des robes de Kate Winslet et Marion Boyce s’occupe des autres costumes. Elles ont d’ailleurs reçu un award de l’Académie Australienne des arts du cinéma et télévision dans la catégorie des meilleurs costumes.

La robe rouge

Quand j’étais ado, je pensais que pour révéler la beauté d’une femme il fallait simplement enfiler une jolie robe rouge. Même si Kate n’a plus rien à révéler en matière de beauté, puisqu’elle nous a prouvé plusieurs fois depuis Titanic que c’était une beauté à l’état pur ( oui je suis une fangirl et alors ? ).

Il faut avouer que cette scène illustre très bien ma philosophie de la robe rouge. Dans cette scène, Tilly destabilise les joueurs de foot au match qui oppose Dungatar à une ville voisine. Ou comment renverser un score catastrophique grâce à du taffetas moiré…

Parlons un peu de ce design. 1m91, 117cm de tour de poitrine, 84cm de tour de taille…Très beau design, je le cacherais bien dans ma penderie.

Tilly Dunnage est Marraine la bonne fée

Voici une des robes les plus iconiques du film, puisqu’elle à pour rôle de créer un effet Cendrillon.

Gertrude Pratt travaille à l’épicerie de la ville, et manque de confiance en elle. Trudy a bien vu l’effet qu’une robe pouvait produire sur les hommes (Cf la fameuse robe rouge ) alors elle fait appel à Tilly et ses doigts de fées pour séduire un gentlemen.

Elle débarque donc au bal dans un tourbillon de soie, mousseline et autre satin agrémenté de cristaux Swarovski. Le corsage est orné de bijoux vintage.

La robe de golf

En arrivant à Dungatar, Tilly compte bien signaler sa présence, et faire comprendre qu’elle a envie de casser la baraque.

Du haut de sa colline où se situe la maison de sa mère, elle frappe quelques balles de golf en visant la ville. La réalisatrice Jocelyn Morehouse voulait une tenue unique pour cette scène et qui accompagne parfaitement l’action. Margot Wilson a donc ajouté une cartouchière sur le côté de la jupe.

Le ballet de Dungatar

La transformation de Gertrude a révélé les talents de Tilly Dunnage et Dungatar fera le théâtre d’un ballet d’oiseaux de haute couture. Il aura fallu près de 30 mètres d’Organza a Marion Boyce pour réaliser la cape de Trudy. La robe est réalisé en satin ondulé.

Un petit côté fée bleue de Pinnochio

Le manteau final noir et moutarde

La sortie de Tilly Dunnage est aussi théâtrale que le mode de vie de Dungatar. Margot Wilson voulait que Kate porte une tenue aussi flamboyante que la scène. Elle a donc créé un manteau en laine jaune moutarde et noire, le chapeau quant à lui est vintage.

Il reste tant de merveilleux costumes, mais je préfère garder la surprise pour votre premier visionnage si ce n’est pas encore fait.

Je vous quitte sur une belle image de Liam Hemsworth.

Je vous dis à très bientôt.

Rose Autowash

Photographe : Ben King

Publié par

Une réflexion au sujet de « Des films qui ont du style : The Dressmaker »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :