Pin-Up, qui es-tu?

Nouvelle rubrique!

KandySigns est partie à la rencontre de nos lectrices pour notre plus grand plaisir. Premier cobaye Yumy Frimousse qui nous parle de son expérience au quotidien et surtout dans son milieu professionnel.

1 – Salut Elody ! Pourrais-tu, en quelques phrases, te présenter ? Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Que fais-tu ?

Bonjour, je m’appelle Elody,  mon nom de pin-up est Yumy Frimousse. Je suis maman épanouie de 2 enfants (de 4 et 8 ans) et j’habite dans l‘Eure (Normandie).

Sur le papier j’ai 42 ans, mais en fait à peine 33 dans la vie ! Ahah

J’ai choisi il y a 20 ans de devenir hôtesse de l’air (une vocation en clair) sur long courrier. Oui oui, c’est compatible avec la vie de famille, il suffit d’être (très) organisée.

2 – Tu arbores un look retro / pin-up, peux-tu nous en dire plus à ce sujet ? D’où te viens cette envie d’adopter ce look ?

Comme beaucoup de femmes, je ne me sentais pas bien dans mon corps, pleine de complexes, trop de ci et pas assez de ça… Des heures passées devant une armoire pleine de vêtements qui servaient à me camoufler.

Et puis il y a 10 ans, une amie organise une soirée déguisée sur le thème Grease / Dirty Dancing. Voulant bien faire les choses, je me suis rendue dans une boutique de vêtements vintage et en sortant de la cabine d’essayage c’est la révélation !

Je n’avais pas l’air déguisée mais j’étais moi, juste MOI.

Mes seins, ma taille, mon popotin et même mes jambes (que je déteste) : tout est mis en valeur. Une évidence, même si cela m’a pris du temps de le vivre au quotidien. De plus j’ai la chance d’avoir toujours été soutenue par mon homme.

3 – Le but premier de cet interview étant d’aborder des personnes ayant un profil atypique et travaillant dans des milieux assez « stricts », pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ton métier ?

Dans mon travail nous portons toutes le même uniforme et nous devons être toujours coiffées, maquillées avec soin et manucurées.

Les codes sont assez stricts en matière de couleur de cheveux par exemple ou de couleur de vernis. Il y a une certaine rigueur, quand j’ai commencé on nous pesait même tous les mois.

Exit le laisser-aller et l’air débraillé, cela du premier « Bonjour » au dernier « Au revoir », ‪jusqu’à 18h‬ d’affilées, parfois malgré les nuits blanches et la fatigue.

4 – As-tu réussi à imposer ton style aussi bien physique que vestimentaire dans ton métier ou es-tu tout de même obligée de faire quelques concessions ?

Même en uniforme, j’ai réussi à imposer un peu de ma personnalité vintage / retro / pin-up : cela passe dans mon maquillage ou encore ma coiffure, avec l’aval de mes supérieurs s’il vous plaît !

5 – Ton look t’a-t-il déjà porté préjudice dans ton travail ? As-tu déjà reçu des réflexions mal venantes à son sujet ?

Quand je suis au travail (en uniforme donc), aucune reflexion désobligeante.

Il y a même des passagers qui reconnaissent mon côté un peu retro. Quand je suis en escale mes collègues sont curieux, quelques fois un peu surpris par mon look atypique…

Je dois aussi parfois me « justifier » d’être différente.

L’interrogation qui revient souvent est de savoir comment je fais pour m’habiller et où je trouve mes vêtements (Ni chez H&M, ni chez Zara, ça c’est sûr ), mais toujours avec bienveillance.

6 – Dans l’ensemble, dirais-tu qu’il a été plutôt facile ou plutôt pas évident d’imposer qui tu es dans ton milieu professionnel ?

Dans l’ensemble je dirais que j’ai été bien accueillie, les retours sont souvent positifs et quand bien même ils ne le seraient pas, cela ne changeraient rien pour moi.

Je m’assume telle que je suis.

7 – As-tu quelques petites anecdotes sympa (ou pas) à nous raconter qui te seraient arrivées au boulot ayant rapport avec ton style ?

Un jour où j’étais à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, à l’hôtel où nous allons lorsque nous sommes en escale, (C’était en période de carnaval, vers février) je vais au petit déjeuner et là une dame qui travaille à l’hôtel, elle même déguisée, me dit : « Oooohhh j’adore votre déguisement !! ». Un peu déconfite je lui réponds : « Euh merci, mais je ne suis pas déguisée, ce sont mes vêtements de tous les jours ».

La pauvre est restée muette un long moment avant de s’excuser.

Sinon j’ai aussi beaucoup de succès au supermarché auprès des mamies « Vous me rappelez moi dans ma jeunesse ! ». Je sais pas si je dois bien le prendre mais je suppose que oui.

8 – Merci beaucoup à toi d’avoir pris de ton temps pour répondre à cette interview. Pour la clôturer, aurais-tu un message à faire passer aux personnes ayant un style que la société pourrait définir comme « décalé » et qui n’osent pas s’affirmer dans le monde du travail ?

Si je devais faire passer un message, je dirais simplement « Soyez vous-même » !

Peu importe votre style, restez fidèles à qui vous êtes et ne vous déguisez pas pour ressembler aux autres.

Votre vie ne se résume pas à votre emploi, même s’il reste nécessaire nous sommes bien d’accord, cela ne doit pas définir qui vous êtes.

Alors on assume sa différence et on la cultive. Allez en paix les Copin’Up !

Vous avez un métier perçu comme très strict (justice, éducation, médecine,armée…). Vous voulez bien vous prêter au jeu de l’interview et nous montrer votre look à la ville comme au travail. Contactez-moi par mail à ink-me-kandy@live.fr avec en objet « Culture PinUp Interview + votre nom de PinUp ».

Attention il sera indispensable d’avoir au moins 5 photographies de très bonne qualité libre de droit à nous fournir dont une en format paysage pour la couverture de l’article.

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :