Les Lettres de Hollywood

Le panneau Hollywood, symbole emblématique, identifie la capitale mondiale du divertissement ; c’est un symbole d’espoir et de réussite. Des centaines de milliers de personnes affluent vers tous les points de vue possibles pour obtenir les meilleures photos, ce qui provoque des embouteillages et fait des ravages dans les rues étroites à flanc de colline… Les 9 lettres vedettes perchées sur le Mont Lee incarnent la Cité du cinéma depuis plus de 90 ans, l’enseigne est d’ailleurs une marque déposée, et elle est inscrite aux Monuments Historiques. Le plus grand panneau publicitaire du monde. Mais ce n’est pas tout… (On est à Hollywood !).

L’histoire réelle du signe est entourée de mystère. Tout comme les histoires embellies que raconte l’industrie du cinéma, les histoires partagées sur l’histoire du signe hollywoodien sont souvent fausses, inexactes ou exagérées. L’enseigne a été érigée pour sûr en 1923 par le Hollywoodland Real Estate Development selon la légende, à l’initiative d’un ancien marchand de bonbons, H.J Whitley, reconverti dans l’immobilier qui souhaitait installer un nouveau lotissement et attirer le plus grand nombre de clients à investir dans le quartier. Il décide donc de faire installer un panneau géant avec inscrit “ Hollywoodland”, perché sur la colline et donc visible depuis l’autoroute. Chaque lettre, qui mesure 9Mx15, est montée à dos d’âne. Les travaux durent 60 jours et coûtent 21 000 dollars (soit environ 200 euros actuels). La nuit, les lettres sont illuminées par 4 000 ampoules et un certain Albert Kothe, immigré allemand, est chargé à l’époque de changer celles qui brûlent. Hollywood est née et le monde entier doit le savoir.

Le panneau Hollywoodland peu après sa construction en 1923.

Malheureusement l’entretien d’un tel monument est coûteux et les carnets indiquent qu’il n’y a plus eu de suivi après 1933.

C’est en 1934 qu’une petite actrice du nom de Millicent Lillian, rebaptisée Peggy Entwistle, se suicide à l’âge de 24 ans en se jetant de la lettre H. Déjà depressive dû à une enfance difficile, elle pense que le destin s’acharne alors qu’elle n’est jamais choisie pour le premier rôle. Elle avait eu son compte de scènes coupées et ces 7 dernières pièces n’avaient pas trouvé leur public, sûrement aussi à cause de la Grande Dépression des années 30. L’actrice prometteuse se sent rejetée, sans plus d’amour-propre ni d’argent. Prête à saisir toutes les opportunités, elle pose en tenue légère sur des photos en échange d’une maigre rémunération. Or c’est précisément au moment où elle s’est jetée du haut du H que le facteur sonnait chez elle avec l’enveloppe qui aurait fait basculer son destin… Expédiée la veille de sa mort par le Beverly Hills Playhouse. La lettre contient une proposition de premier rôle dans une pièce de théâtre, dans laquelle le personnage principal qui aurait été le sien, se suicide dans le dernier acte.

Peggy Entwistle

On retrouvera sur elle ces quelques mots : « J’ai bien peur d’être lâche. Je suis désolée pour tout. Si j’avais fait ça il y a longtemps, ça aurait évité beaucoup de souffrances. P.E. »

Depuis, plusieurs témoins affirment avoir vu son fantôme près du panneau Hollywood, qui s’en trouverait hanté…

Le H explose dix ans plus tard et reste éteint 6 ans. La MH Sherman Company fait don du terrain à la ville de Los Angeles pour 1 $.

Rien ne va plus !

En 1949, la Commission a autorisé la Chambre de commerce à reconstruire l’enseigne. Le H est ressuscité tandis que le LAND est retiré.

Cependant, le temps a continué de contribuer à la détérioration de l’enseigne et au début des années 1970, l’enseigne d’Hollywood était à nouveau en mauvais état et beaucoup espéraient qu’elle serait finalement démolie.

Mais en 1973, elle est classée monument historique et culturel.

Le panneau en 1978 avant sa restauration.

Il faudra tout de même attendre la fin des années 70 pour que l’enseigne soit totalement remplacée mais cette fois-ci avec des matériaux de qualité !! Ainsi, Hugh Hefner, le célèbre patron du magazine Playboy, accepte de financer la lettre Y, tandis que le rockeur Alice Cooper prend en charge le O.

Démontage du panneau à la fin des années 70, en vue de sa restauration.

En 2010, Hugh Hefner, encore, est appelé à sécuriser les lettres, avec l’aide de Steven Spielberg et du gouverneur de l’époque, Arnold Schwarzenegger. Il donne près d’un million de dollars et organise une collecte de fonds pour préserver le panneau.

Le célèbre panneau s’est offert un « coup de jeune » pour son 90e anniversaire

En 2012, les lettres stars subissent leur plus grande rénovation à l’occasion de leur 90ème anniversaire : 1365 litres de peinture blanche brillante et 180 000 dollars plus tard, le panneau Hollywood rayonne sur sa colline, plus célèbre et mieux surveillé que jamais par un système d’alarme ultra sophistiqué qui protègera, on l’espère, ce monument d’autres malheurs pour les décennies à venir !

Leen The Trust Maker

Publié par

Une réflexion au sujet de « Les Lettres de Hollywood »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :