Les aventures de Dollykitten, épisode 5

UN PREMIER PAS DANS LE VINTAGE

Aujourd’hui nous sommes en novembre et je suis de retour à Auckland. Mais depuis mon dernier séjour dans cette ville j’ai vécu une des meilleures périodes de ma vie. Ça fait 5 mois que je suis arrivée en Nouvelle-Zélande. J’ai rencontré énormément de personnes tout au long de mon voyage à travers le pays et j’ai beaucoup appris sur moi-même. Alors retournons 4 mois dans le passé pour vous raconter la suite de mes aventures à Auckland.

Dans la vie il faut parfois pouvoir compter sur sa chance. La mienne a été de rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Est-ce que vous vous rappelez de l’anecdote concernant la réservation de mon auberge de jeunesse ? Je m’étais retrouvée obliger de demander de l’aide à une pin-up d’Auckland avec qui j’étais en contact sur Instagram afin qu’elle puisse prévenir l’auberge de mon erreur de réservation. Finalement lors d’un après-midi nous avons pu faire connaissance en personne. Son nom est Suzana, c’est une adorable brésilienne arrivée en NZ il y a 5 ans. Elle m’a également présenté son mari Lucio et ils m’ont proposé d’aller dîner chez eux. Nous nous sommes tout de suite extrêmement bien entendus, ils formaient avec sa fille une jolie petite famille. Nous nous sommes vus à plusieurs reprises et me sachant seule à Auckland ils m’ont pris sous leur aile pour m’aider à bien démarrer ma nouvelle vie. Ils m’ont proposé de m’héberger quelques jours, le temps pour moi de trouver une voiture et démarrer mon voyage vers l’île du Sud.

Nous avons aussi pu en profiter et visiter ensemble certains endroits mythiques d’Auckland comme Mount Victoria, Takapuna Beach ou Devonport. Elle m’a ensuite présenté à ses amies pin-up pendant un concert Rockabilly durant lequel j’ai également fait la connaissance du groupe Boom Boom Deluxe.

J’étais vraiment heureuse de pouvoir rencontrer d’autres passionnées de vintage. En discutant avec ses amies nous nous sommes aperçues que nous nous étions déjà rencontrées à Las Vegas quand Soda Fontaine, la meilleure amie de Miss Victory Violet, m’avait présenté au groupe de Pin-up de Nouvelle-Zélande lors du festival Viva Las Vegas.

Suzana et moi sommes allées une semaine plus tard à un marché vintage où j’ai pu à nouveau retrouver Frantasy Island la gagnante de Miss Viva Las Vegas 2018 avec qui j’ai beaucoup discuté et vraiment sympathisé.

Je profitais de ces premières rencontres pour donner rendez-vous autour d’un café à d’autres passionnées telles que Velvet Decollette, Amber La Vintage ou à nouveau Soda Fontaine. Elles étaient toutes plus adorables les unes que les autres.

J’avais même pu organiser mon premier shooting avec un français rencontré plus tôt à l’auberge de jeunesse. Ma vie Néo-Zélandaise commençait à prendre un tournant intéressant et familier avec toutes ces rencontres et ces événements vintage. Je faisais le tour des magasins de seconde main et des friperies du centre ville. Au fur et à mesure que j’effectuais mes achats je réalisais que les prix restaient vraiment corrects pour une française dépensant son porte monnaie européen. Nous avons la chance d’avoir l’Euro qui est une des monnaie les plus fortes au monde donc tout paraît moins cher une fois arrivée en Nouvelle-Zélande. Je me projetais un peu comme Julia Roberts dans Pretty Woman. Cependant en discutant avec les locaux et les français installés ici ils m’expliquaient que quand on travaille dans le pays et qu’on touche sa paie en Dollars NZ tout paraît d’un coup beaucoup plus cher.

Je devais m’équiper pour le rude hiver sur l’île du Sud c’était mon excuse pour faire les magasins. Je dénichais donc un manteau en (fausse) fourrure pour me tenir chaud pendant mon prochain voyage et des bottes en cuir qui s’avéreront particulièrement utiles par la suite.

Au fur et à mesure que le temps passait je remarquais que les vêtements que j’avais emporté de France devenaient de plus en plus serrés… J’aurais pu rejeter la faute sur la machine à laver qui aurait délibérément rétréci mes jupes bien entendu… mais en fait je vivais dorénavant dans une maison brésilienne passionnée de cuisine! Les plats étaient aussi variés et gourmands les uns que les autres. Tous les jours je mangeais particulièrement bien (et beaucoup j’avoue!) d’autant plus qu’histoire de donner le change je leur faisais régulièrement des crêpes et du Far Breton pour faire honneur à mes origines, et parce que c’est aussi la seule chose que je sais cuisiner…

Je me devais de profiter de cette bonne nourriture si bien préparée par mes amis brésiliens car la nourriture des kiwis n’est franchement pas très raffinée et se résume davantage à la junk food (comme par exemple les Fish’n Chips), les nouilles, l’agneau et les tartes.

Je profitais de mon séjour chez eux pour démarrer mes recherches de voiture. J’avais la chance d’avoir Lucio, le mari de Suzana, qui m’aidait et me conseillait pour trouver la meilleure occasion possible. J’aurais pu choisir de louer ou de voyager en van, mais après réflexion je me disais que d’acheter ma propre voiture serait la meilleure solution pour voyager tranquillement, prendre mon temps et pour m’installer ensuite là où le vent me porterait.

J’ai fini par jeter mon dévolu sur une Volswagen Beetle, c’était le rêve j’avais ma propre Coccinelle !! Le seul inconvénient de la voiture était que le contrôle technique (WOF) et l’enregistrement (REGO) n’avaient pas été fait et que je devais les faire moi-même.

Heureusement pour moi après vérification au garage la voiture était prête à rouler sans contre visite.

Toute contente je profitais donc de ma Coccinelle avec toutes les nouveautés qui vont avec : boîte automatique et conduite à gauche ! Mes premiers essais étaient dignes d’une débutante d’auto-école qui touchait un volant pour la première fois de sa vie. Je vous assure que Lucio qui m’accompagnait à ma première expérience n’était clairement pas rassuré, le pauvre. J’avais victorieusement réussi à n’écraser personne et à ne provoquer aucun accident.

Je devais ensuite équiper la voiture d’un autoradio. C’était sans compter ma chance légendaire : elle tomba en panne au milieu de la voie express dès le deuxième jour!

Il faut savoir que la panne est une de mes pires phobies et je la vivais actuellement dans un nouveau pays. Heureusement pour moi la veille j’avais souscrit à une assurance (qui n’est pas obligatoire en NZ) que je m’empressais d’appeler.

Je n’avais aucune idée de l’endroit exact où je me trouvais à part que j’étais au milieu d’une sorte d’autoroute et que j’avais peur qu’une voiture n’arrive trop vite et me percute. Mais heureusement un couple s’est arrêté pour m’aider et je les laissais expliquer ma situation au téléphone avec l’assurance. Beaucoup de personnes avaient ralenti pour me demander si j’avais besoin d’aide, j’étais vraiment touché de sentir autant de solidarité. Finalement le couple décidait de tracter ma voiture pour la sortir de la voie express et me mettre à l’abri le temps que la dépanneuse arrive.

Après une heure d’attente seule dans le froid les dépanneurs sont arrivés, ont tenté de trouver d’où provenait la panne et m’ont laissé repartir après un changement de batterie. La voiture s’est arrêtée à nouveau après 2 minutes de conduite. D’autres personnes ont tenté de m’aider le temps que la remorqueuse arrive et qu’elle l’emmène cette fois-ci directement au garage.

Je la récupérais après une semaine d’attente pour qu’elle retombe finalement en panne une troisième et dernière fois. Il s’agissait en fait de ma jauge d’essence qui ne fonctionnait pas. Cet enchaînement de pannes m’avaient au moins permis d’apprendre à gérer mon angoisse !

Durant toutes ces péripéties Suzana continuait de m’héberger, je devais initialement rester une semaine chez eux. Finalement je suis restée trois semaines. Nous nous sommes extrêmement rapprochées et elle m’a beaucoup soutenue. Elle me répétait que je faisais dorénavant partie de leur famille ce qui m’a beaucoup touchée et m’a permis de gérer plus facilement mes difficultés de début de voyage.

Ma toute dernière semaine à Auckland je m’étais fais héberger par un ami rencontré plusieurs semaines plus tôt et qui vivait dans une cabane au milieu des arbres. Elle se trouvait en fait dans un centre de yoga et de relaxation, les douches et les toilettes étaient communs et se trouvaient eux-mêmes séparés des cabanes ce qui nous forçait à aller dehors y compris au milieu de la nuit pour les besoins urgents ! La princesse que je suis aurait pu être exaspérée par ces conditions d’hébergement assez basiques mais au final je le vivais comme une semaine de vacance au milieu de la nature. J’ai absolument adoré rester dans cet endroit où la vie était vraiment agréables, je me réveillais avec le chant des oiseaux le matin et j’étais immergée dans la nature quand j’ouvrais les rideaux.

Le fait d’être à nouveau plus proche des choses simples de la vie m’avait permis de me retrouver avec moi-même. J’écrivais et je lisais davantage. J’avais terminé « l’Alchimiste » de Paulo Coelho qui est devenu un de mes livres préférés, puis « le pouvoir de l’acceptation » qui faisait suite au « 5 blessures qui nous empêchent d’être nous-même » de Lise Bourbeau qui est ma référence aujourd’hui en matière de développement personnel. Ce séjour à Auckland se terminait au final parfaitement bien malgré les différentes péripéties.

J’étais restée à Auckland pendant un mois et demi le temps de régler les différentes formalités liées à ma voiture. Je pouvais enfin prendre la route pour démarrer mon Road Trip, le rêve pouvait commencer ! Mon programme était simple : rouler en direction de Wellington pour y rester quelques semaines et m’arrêter aux endroits les plus connus se trouvant sur mon trajet avant de partir pour l’île du Sud !

Évidemment d’autres aventures particulièrement cocasses arrivèrent par la suite mais je vous laisse le découvrir dans le prochain épisode…

Dollykitten

N’hésitez pas à cliquer sur le lien pour suivre mes aventures au quotidien !

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :