L’Histoire sur le bout des ongles

Vous allez rire, mais c’est en faisant mes courses que j’ai eu l’idée de cet article… Je galerais à retirer le jeton de mon caddie avec mes ongles trop longs. Voilà c’était la petite anecdote gênante !

Vous connaissez mon goût pour les cosmétiques, je me disais qu’il serait intéressant de vous raconter la fabuleuse histoire de la manucure et des modes qui se sont succédées !

L’homme à travers l’histoire a accordé une attention particulière à ses ongles. On dit que les tendances des ongles remontent à 5000 avant JC lorsque les femmes en Inde décoraient leurs doigts avec du henné. Plus tard, en 4000 avant JC, les hommes babyloniens furent connus pour manucurer et colorer leurs ongles avec du khôl noir ou vert. Le mot «manucure» est un titre donné à un professionnel qui polit les ongles et nettoie les cuticules. Après avoir étudié les soins des ongles en France, l’Américaine Mary Parker Pray crée son propre système d’entretien des ongles et ouvre le premier salon de manucure aux Etats Unis en 1878.

La manucure était à l’origine considérée comme une industrie médicale et hygiénique. A cette époque, les ongles courts étaient faciles à nettoyer et symbolisaient une vie active riche de loisirs.

Pendant les années folles, les flappers abandonnent leurs robes restrictives pour des looks libérateurs et fluides. Boire et fumer deviennent la tendance, les campagnes de cigarettes mettent en lumière de belles femmes aux ongles ronds bien entretenus.

Après le krach boursier de 1929, l’intérêt pour la manucure s’intensifie. Les femmes la considèrent comme un moyen peu coûteux de maintenir un sentiment de luxe.

Lancé en 1932 avec un seul produit, le vernis à ongles formule longue durée, Revlon contribue à propulser le vernis à ongles sur le marché. Les roses délicats et les teintes rouges audacieuses ont permis aux élégantes de s’amuser avec la couleur. À la minute où le vernis fit son entrée, le nail art était né. La demie lune apparaît sur la lancée. Des stars comme l’actrice Joan Crawford ont démocratisé ce style d’ongles pointus peints en rouge juste au centre de l’ongle. La pointe et le croissant naturel de la cuticule, connus sous le nom de lunule, «petite lune» en latin sont laissés nus, à l’exception d’une superposition de top coat. Ce style devient très populaire.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les entreprises de vernis à ongles se mobilisent autour des femmes des forces armées, les qualifiant de «mieux habillées». Ces campagnes mettent en avant des femmes aux ongles plus longs en forme d’amande colorés dans diverses nuances de rouge.

Les magazines de mode et des actrices reconnues ont boosté cette tendance sobre et élégante, évinçant rapidement la demi-lune. Des starlettes comme Elizabeth Taylor, ou encore Lucille Ball propulsent la manucure en forme d’amande sur les écrans à travers l’Amérique et sur les ongles des femmes qui les admirent.

Les années 50 sont une décennie connue pour son glamour, des robes féminines aux talons élégants, rien n’était exempt de glamour, y compris les ongles. Avec l’aide de grandes marques comme Max Factor (maquilleur de Marilyn entre autre) et Maybelline, les femmes mettent un point d’honneur à présenter des ongles parfaits comme leurs icônes Hollywoodiennes.

Il y eut de grandes innovations pendant cette période, notamment la possibilité de trouver du vernis à ongles dans les pharmacies et en 1954 la merveilleuse invention des faux ongles. Inventée par un dentiste américain après qu’il se soit cassé un ongle au travail. Il le réalise en expérimentant des acryliques dentaires qu’il place sur son ongle cassé. Lorsqu’il perfectionne l’invention, il en dépose le brevet et crée la société Patti Nails. Cette invention deviendra plus simple d’utilisation dans les années 1970.

The Supremes et Etta James ne sont que quelques-unes des chanteuses qui ont transformé la scène musicale dans les années 1960. Grâce à l’émission à succès American Bandstand, les fans ont pu voir leurs artistes préférés se produire, captant simultanément leurs sons et leurs styles.

Les femmes chanteuses ont toujours été les plus influentes pour dicter les tendances des ongles. En effet quand vous tenez un micro proche de votre visage vous connaissez l’importance d’une manucure parfaite ! La tendance ? De longs ongles ovales recouverts de nuances à peine présentes comme le rose pastel et la pêche irisée ont régné sur la décennie. Les amateurs de mode comme le mannequin Twiggy et l’actrice Barbra Streisand étaient connues pour afficher ce style.

Alors que de nombreux hippies optaient pour des ongles courts et très (trop?) naturels, la communauté disco adorait exhiber des manucures glamour. Des divas comme Cher et Donna Summer ont dramatisé la forme ovale en l’allongeant encore plus et en ajoutant de la brillance +++.

Avec l’invention de la manucure française en 1978, les formes carrées ont commencé à régner.

Quelques années plus tard, la société de fournitures dentaires Odontorium Products Inc. a converti ses acryliques pour prothèses dentaires en un produit pour les ongles et a raccourci le nom de sa société en OPI, devenant finalement la marque de vernis à succès que nous connaissons bien. La technique d’extension a transformé la manucure en fournissant un support plus stable pour un nail art détaillé.

Les artistes R&B féminines et l’olympienne américaine Florence Griffith-Joyner ont contribué à imposer les ongles carrés extra-longs et ovales-carrés connus sous le nom de « squoval » comme le must-have des années 80.

Ces formes resteront d’actualité les décennies suivantes en osant absolument tout dans la couleur mais progressivement les longueurs extravagantes vont s’atténuer ce qui n’est pas un mal.

Pourtant, en 2020, Angéline a besoin d’une pince à épiler pour sortir sa carte bancaire du distributeur. Solitude.

Et vous, vous être plutôt griffes laquées de rouge ou carré tendance pailleté ?

The Trust Maker

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :