Jiji l’Amorosa

J’ai eu le plaisir de rencontrer Jiji l’Amorosa à Mimizan lors de l’élection Miss PinUp France 2018. Elle était alors jury du concours auquel je participais. Sa bienveillance et son élégance m’avait particulièrement marquée. C’est avec un énorme plaisir que je vous partage ce portrait. Si vous ne la connaissez pas déjà je vous conseille de suivre son compte Instagram. Émerveillement assuré!

Bonjour Jiji, peux-tu te présenter à nos lecteurs/trices ?

Bonjour, je suis Jiji l’Amorosa, j’ai 25 et je suis originaire du Sud même si actuellement je vis à côté de Paris. Je suis modèle photo rétro depuis l’été 2015 et je poste tout mon travail sur Instagram. Fière d’être une Serpentard, Disneyland est devenu mon QG et comme les hobbits je préfère le confort de ma maison avec un bon livre ou un film.

Cela va faire neuf ans que je m’habille ainsi et cela va faire cinq ans que je fais de la photo. Je partage cette passion pour le rétro et la photo avec mon amoureux. Nous nous connaissons depuis le lycée et depuis trois ans c’est lui mon photographe. Bien souvent, derrière chaque modèle pin-up se cache un partenaire dévoué !

Comment as-tu choisi ton pseudonyme ?

Mon nom de scène est Jiji L’Amorosa. J’ai longuement cherché un nom qui dissocierait ma vie privée et professionnelle, de ma vie en tant que modèle rétro. Je voulais une consonance avec mon prénom et quelque chose d’original et plein d’humour pour me définir peut-être même kitch. J’ai regardé mon amoureux et je me suis dit « Voilà ce qui me définit, c’est d’être « éperdument amoureuse ». Quoi de plus kitch comme idée ! J’avais soudain la chanson de Dalida en tête et le nom de scène était trouvé ! Aujourd’hui tout le monde m’appelle Jiji, même mes professeurs ou mes collègues de travail. Lorsque l’on m’appelle par mon vrai prénom, c’est que j’ai certainement fait une bêtise !

Comment définirais-tu ton style ?

Il faut savoir que depuis mon enfance j’ai toujours cultivé cette envie d’être différente des autres. Au collège par le biais de mes goûts musicaux, je mélangeais les looks goth, métal, punk, visual kei et on se moquait souvent de mon apparence. Puis au lycée j’ai découvert un nouvel aspect de ma féminité, et après avoir mis du rouge à lèvre pour la première fois je me suis promis de ne plus jamais sortir sans ! Ce sont mes goûts cinématographiques qui ont pris l’ascendant sur moi au point de vouloir ressembler aux personnages que je voyais à l’écran.

Lorsque j’ai débuté avec ce look, je m’inspirais des actrices dans les films des années 50/60. Je cherchais de vraies pièces d’époques car mon but était d’avoir une apparence proche de la période choisie, presque de la reconstitution historique. Puis par la suite en défilant pour des stands de repro durant les salons et les festivals vintages puis en collaborant avec des marques, j’ai commencé par avoir une garde-robe mi d’époque mi moderne.

Au tout début j’aimais jongler entre les années 20 et 60. Cependant plus mon look évolue et plus il est flagrant qu’au quotidien j’adore par-dessus tous les années 50 et le début des années 60.

Comment choisis-tu tes tenues au quotidien ?

J’aime être excentrique et originale et je ne veux surtout pas entrer dans un moule ou ressembler à quelqu’un. Le choix de la tenue est très vite devenu sacré pour moi car c’est par ce biais que je peux exprimer ma créativité. Evidemment la première chose à faire est de connaître la météo et la saison ! Il est primordial de ne pas faire de fautes de goûts en mélangeant les matières et les motifs. Je passe beaucoup de temps, parfois même plusieurs heures, dans mon dressing pour prévoir mes tenues. Ensuite tout dépend de ce qui est prévu dans la journée, je m’adapte à la situation. Pour les événements je dessine même mes tenues sur un cahier pour être certaine d’avoir la tenue parfaite !

J’aime surtout mélanger les couleurs alors que durant mon adolescence je ne jurais que par le noir ! J’ai des périodes où je ne veux m’habiller qu’avec une couleur et je la combine à toutes mes tenues. J’ai eu ma période jaune pendant longtemps, puis j’ai n’ai eu envie que de rose et je sens que j’entre actuellement dans une période de bleu pâle et mint ! Cela se remarque vite sur mes photos notamment !

Quelles boutiques (ou quelles marques) conseillerais-tu à nos lecteurs/trices en Repro et en Vintage ?

Trouver des vêtements d’époque c’est toute une aventure. Il faut faire les vide-greniers tôt le matin pour dénicher les bonnes affaires, ou alors, il y a aussi les salons vintages, mais là niveau prix on a souvent des surprises ! J’aime beaucoup me promener sur le site Etsy où on peut trouver de splendides robes d’époques. A Paris il y a beaucoup de friperies et je suis sûre que je ne les ai pas encore toutes faites !

Grâce à la photo, j’ai la chance de pouvoir travailler et collaborer avec des boutiques et des marques et j’avoue avoir mes petites préférences. Top Vintage est LE site de vente en ligne le plus incroyable. Il y a tellement de choix et des nouveautés tous les jours, c’est difficile de ne pas craquer ! C’est sur ce site que j’ai découvert la marque Mademoiselle Yéyé dont je raffole pour les coupes 60’s. J’adore la marque The Pretty Dress qui propose des robes très glamour. Aussi, j’admire beaucoup les robes de Prettie Lanes même si je n’en possède pas, pour en avoir vues sur des amies elles sont juste ahurissantes ! Pour finir j’affectionne particulièrement les chapeaux de Birds and Fresia qui sont d’une élégance et d’un raffinement à couper le souffle.

Le Dapper Day tu y seras en avril ? Tu peux nous expliquer en quoi cela consiste ?

Ce sera mon 5ème Dapper Day en avril ! Il s’agit d’un rendez-vous qui nous vient des Etats-Unis. Son fondateur s’était rendu compte qu’à l’époque du premier parc Disney, les gens étaient vêtus élégamment alors qu’aujourd’hui c’est tout le contraire. Lorsque l’on va à Disneyland on se dit c’est basket, pantalon et K-way ! Alors il a créé avec ses amis une journée pour célébrer l’élégance de la mode, qu’elle soit d’époque ou actuelle. L’événement a pris énormément d’ampleur depuis.

En France c’est un événement non-officiel de Disney et il n’y a pas la Dapper Expo ou les autres animations que l’on peut voir durant les dates américaines. Donc le Dapper Day en France, c’est surtout un rendez-vous, où l’on rencontre des personnes qui se sont apprêtées pour l’occasion. Le but c’est de sortir une tenue élégante, faire des rencontres, des photos et de s’amuser dans un lieu idyllique. Ce peut être une tenue d’époque, comme une tenue moderne et parfois certaines personnes font du DisneyBound, c’est à dire s’habiller avec les couleurs d’un personnage de Disney. Il ne faut pas venir en cosplay sous prétexte que l’on est à Disneyland au contraire cela peut même porter préjudice car c’est interdit dans notre parc. C’est d’ailleurs durant mon premier Dapper Day que j’ai rencontré des personnes formidables qui sont aujourd’hui des amis très proches !

Durant la journée il y a deux points de rencontres. Pour cette édition l’on doit se retrouver au Thunder Mesa River Boat à 10h30 pour un tour en bateau tous ensemble. Le second est à 18h30 dans l’autre parc avec l’animation Danse avec les Gardiens de la Galaxie.

Si tu devais citer 3 personnes (artiste, anonyme, ami(e)s qu’importe) qui t’influencent qui choisirais-tu ? (Tu peux développer et expliquer en quoi ils sont sources d’inspiration).

C’est une question très difficile car beaucoup de personnes m’inspire ! Je vais essayer de choisir des catégories différentes !

Tout d’abord la première est sans hésiter c’est l’actrice Audrey Hepburn qui est à mes yeux la perfection incarnée ! Une femme d’une beauté et d’une élégance incroyable. Aucune faute de goût, toujours à la pointe de la mode et du raffinement. C’est après avoir vu le film Sabrina que je me suis dis que je voulais devenir et me sentir femme.

Sur Instagram je suis extrêmement fan de A Fashion Nerd qui est la créativité à l’état pur. Ses photos tout comme ses tenues sont simplement géniales. Je me souviens lorsque je suis tombée sur son compte mes doigts n’arrêtaient pas de liker, son style c’est de la folie !

Enfin je vais un peu tricher en disant Dovima et les sœurs Parker, ces trois tops model des années 50 qui ont incarné l’image de la femme parfaite. C’est en regardant leurs photos que j’ai découvert un panel de poses et d’attitudes pour les photos.

Ton livre favori ?

Pour une littéraire comme moi c’est extrêmement difficile de ne choisir qu’un livre mais je pense que jamais je n’arriverai à me défaire de Peter Pan de J.M. Barrie. Ce livre m’a vraiment marqué et je continuerai de le relire même lorsque je serai une petite mamie !

Ta boisson favorite ?

En soirée je commande toujours un caïpirinha !

Ton accessoire favori ?

Le béret sans hésitation ! J’adore porter des bérets et l’été c’est très dur pour moi de m’en passer. Depuis le collège j’en porte, d’abord noir ou rouge et depuis ma collection s’est agrandie mais il m’en manque encore j’en suis sûre !

Un dernier mot ?

Je m’habille pour moi-même et je me moque du regard des autres. Il faut arrêter de se juger et de se jalouser et au contraire il faut se soutenir.

« Vous les filles, vous êtes comme les étoiles. Ça ne vous sert à rien de savoir laquelle brille plus que l’autre. Vue d’ici,[…]chaque étoile a le pouvoir d’illuminer à elle seule un bout de notre territoire. Vous êtes toutes uniques » Michael Roch

Interview par Dita Von Frite

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :