Pin Up Story Linda Darnell, une femme enfant au destin tragique

Par Trixie Pearl,

Hollywood la surnommait 5 pieds 5 pouces désignation plus soft pour « arbalète » ou « planche à pain », car avec son mètre soixante-cinq, chaussée de talons, elle dépassait parfois les acteurs à qui elle donnait la réplique.

Il s’agit de, Linda Darnell, de son vrai nom Monetta Eloisa Darnell. Elle voit le jour le 16 octobre 1921 dans une famille pauvre du Texas. Alors que Linda est toute jeune, sa mère s’aperçoit du physique exceptionnel de sa fille et va tout entreprendre dans le but d’exploiter cet atout inespéré. Alors qu’elle n’a que onze ans, sa mère triche sur son âge et la pousse dans le mannequinat.

En 1937, elle apprend la venue à Dallas d’un chercheur de « têtes » pour le compte de la 20th Century Fox, elle présente la jeune Linda au casting. Le représentant est tout de suite séduit, elle sera retenue. Elle a 16 ans. Linda ne donne alors vie à des femmes de 25 qu’elle incarne ce qui explique entre autre l’extrême sophistication de ses costumes qui n’ont d’autre but que de la vieillir un maximum en lui gardant cette « fraîcheur miraculeuse » tant louangée par les critiques!

Sa beauté fait des ravages et fait tourner toutes les têtes.

Linda Darnell enchaîne les succès au box office et confirme son statut de vedette.Elle sera à l’affiche de 45 films entre 1939 et 1964.

Sa vie privée est un fiasco, Linda Darnell se marie à trois reprises . Elle n’arriva jamais à véritablement stabiliser sa vie affective.

On lui prête des liaisons avec notamment Tyrone Power et le milliardaire Howard Hugues, entre autres…

Très amoureuse du milliardaire, qui lui a fait miroiter la vie commune lui offrant champagne et tulipes jaunes (ses fleurs préférées ), elle finira pourtant par rompre comprenant qu’il n’envisage aucune union durable.

À quarante ans, les réalisateurs ne font déjà plus appel à elle. Elle sait pertinemment que jamais elle ne pourra égaler ses apparitions d’antan et participe désormais à des films à budgets plus réduits. Ses heures de gloire sont belles et bien passées.

Le 10 avril 1965, Linda part se reposer chez son ancienne secrétaire, Mme Curtis, qui habite Chicago. Un incendie se déclare. Voulant sauver la fille de Mme Curtis, Linda finit brûlée. Elle succombera de ses brûlures 33 heures plus tard dans d’atroces souffrances.

Publié par

Une réponse sur « Pin Up Story Linda Darnell, une femme enfant au destin tragique »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :