Pin-Up, qui es-tu?

1 – Salut Ornella ! Pourrais-tu, en quelques phrases, te présenter ? Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Que fais-tu ?

Hello hello ! Je suis Ornella ou Lady La Chameleón pour ceux et celles qui me connaissent via le milieu de la photo. Je suis une femme de 33 ans, passionnée et (très) curieuse. Je suis d’origine italienne et Louviéroise de naissance (Belgique). J’habite la région de Charleroi depuis dix ans. Je suis enseignante depuis 2009 (déjà!) mais ceci n’est qu’un aspect de ma personnalité et de mes activités puisque je suis aussi vendeuse de produits bio, modèle, poétesse, astrologie médicale et émotionnelle et enfin maman d’un petit Valentino de trois ans.

2 – Tu arbores un look retro / pin-up, peux-tu nous en dire plus à ce sujet ? D’où te viens cette envie d’adopter ce look ?

Mes influences sont nombreuses et diversifiées…

Dès mon plus jeune âge, j’ai été inspirée par les femmes de ma famille puisqu’elles ont toutes un look impeccable et soignent leur apparence avec style et élégance. Les talons et le rouge à lèvre étant, entre autre, leur signature.

Très jeune, je me suis intéressée à la mode. J’ai d’ailleurs un souvenir très précis : à cinq ans, je me revois assise sur la table de la cuisine familiale entrain d’observer mes ballerines noires vernies, j’étais anxieuse car je savais que bientôt elles allaient être trop petites pour moi. Mon coeur s’est vraiment serré à l’idée de me défaire de ces chaussures si jolies. Un peu fétichiste et alternative déjà à cinq ans, probablement….

Par la suite, j’ai littérallement été scotchée par la pin up cartoon la plus fatale de l’histoire du dessin animé : Jessica Rabbit du film « Qui veut la peau de Roger Rabbit ? »

Enfant, je rêvais de devenir ce genre de femme, plus crainte et respectée que populaire. Surtout que Jessica Rabbit est durement jugée et première suspecte dès le début du film : immédiatement, on se dit qu’une femme aussi irrésistible ne peut qu’être infidèle et cruelle surtout qu’elle a épousé un lapin complètement crétin (rires), en plus, l’enquêteur Eddie Valiant la surprend entrain de faire « picoti picota » avec le producteur d’Acmé (mon dieu, qu’est-ce-que c’est drôle!). Heureusement, on découvre durant le film qu’elle est bien plus vertueuse et elle-même déclare : « Ce n’est pas de ma faute si je suis dessinée comme ça ».

Ensuite, j’ai collectionné les poupées de la pétillante Betty Boop. En grandissant, j’ai craqué pour Audrey Hepburn et Marilyn Monroe.

À l’adolescence, j’ai découvert sur le net des clichés de Bettie Page. Après, j’ai littérallement adhéré à la culture pin up en général. Bien sûr, j’admire des icônes récentes qui ne sont pas forcément des pin up, mais néanmoins des femmes à part qui ont eu aussi un impact sur moi telles que Madonna et Lady Gaga.

Plus récemment, j’ai découvert aussi la culture drag qui regorge de « pinuperies » comme la somptueuse Violet Tchacki.

3 – Le but premier de cet interview étant d’aborder des personnes ayant un profil atypique et travaillant dans des milieux assez « stricts » (Éducation, justice, médical, etc…), pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ton métier ?

Oui. Je suis professeur de mathématiques et d’éducation sociale au secondaire.

4 – As-tu réussi à imposer ton style aussi bien physique que vestimentaire dans ton métier ou es-tu tout de même obligée de faire quelques concessions ?

Oui oui ! Vu que ma transformation vers le style rétro (et aussi cartoonesque et décalé) s’est déroulée progressivement, j’ai absolument assumé tous mes looks vestimentaires, du bout de mon noeud papillon posé sur la tête jusqu’aux bouts pointus de mes cuissardes violettes. Une fois au travail, j’oublie mon apparence, je suis prof tout simplement. Je fais une seule concession : j’évite les cuissardes à talons aiguilles parce que c’est intenable toute la journée… je les porte le weekend ou durant les journées de formation par exemple. Donc, finalement, je ne fais aucune concession (rires).

5 – Ton look t’a-t-il déjà porté préjudice dans ton travail ? As-tu déjà reçu des réflexions mal venantes à son sujet ?

Mon look ne m’a jamais empêché d’être professionnelle et aucun parent d’élève n’est venu se plaindre durant mes dix années de carrière. Les enfants et les jeunes adorent les personnalités qui se démarquent, si en plus c’est coloré et punchy, ils vous voient comme un modèle à suivre, quelqu’un de branché et de cool.

Les enfants vous regardent avec des étoiles dans les yeux, les ados sont plus curieux et admiratifs. Mon apparence mais n’a jamais interféré avec ma position d’autorité.

L’originalité ne dérange que les adultes qui ont eux-mêmes un problème avec leur image et leur personnalité. Oui, j’ai déjà eu des réflexions et des regards (très) désobligeants. Seule une poignée d’idiots se sont permis de me juger (rires).

6 – Dans l’ensemble, dirais-tu qu’il a été plutôt facile ou plutôt pas évident d’imposer qui tu es dans ton milieu professionnel ?

Je dirai les deux. Facile car j’ai immédiatement tout assumé, rien caché, restée la même peu importe l’apparence. Mes styles vestimentaires ont intrigué beaucoup de mes collègues et tant mieux ! Au moins, j’ai vu leur vrai visage.

Les meilleurs sont venus à moi et nous sommes devenus bien plus que des collègues de travail, nous avons tissé des liens profonds basés sur des valeurs qui rejoignent le mileu pin up : bien-être, bienveillance, diversité, amitié et passion.

Pas évident car, étant différente, j’ai été exposée à du rejet dans ma vie en général mais ces personnes sont restées à la meilleure place qui soit : très loin de moi… ksss ! (rires)

7 – As-tu quelques petites anecdotes sympa (ou pas) à nous raconter qui te seraient arrivées au boulot ayant rapport avec ton style ?

Oh oui j’en ai deux même !

La première, c’est lorsque je suis venue travailler avec des chaussures jaunes à talons Bob l’Eponge, les réactions des enfants oscillaient entre le rire, l’admiration et le « wouaw c’est trop génial », c’était tellement comique !

A une époque, je portais de longues extensions roses. Quelques semaines plus tard, un de mes élèves portait une casquette à la récré, les autres enfants l’embêtaient. Une fois en classe, je l’ai rassuré et je lui ai dis que si sa coiffure était moche je lui dirai, que je serai sincère. Une fois la casquette enlevée, il avait effectivement une nouvelle coupe de cheveux et il avait demandé au coiffeur de lui faire une mèche bleue électrique… et c’était joli ! Je lui ai demandé s’il me trouvait ridicule avec mes cheveux roses, toute la classe a répondu non . Je l’ai complimenté et après, il n’a plus porté sa casquette. C’était tellement mignon.

8 – Merci beaucoup à toi d’avoir pris de ton temps pour répondre à cette interview. Pour la clôturer, aurais-tu un message à faire passer aux personnes ayant un style que la société pourrait définir comme « décalé » et qui n’osent pas s’affirmer dans le monde du travail ?

Si vous ne vehiculez pas de message haineux, faites-vous plaisir. On ne pourra pas vous en vouloir d’être vous-même. Rayonnez.

(Photographies : Steve Dehane @ La Table d’Or La Louvière / AquaLadie / Obsulta)

Vous avez un métier perçu comme très strict (justice, éducation, médecine, armée…). Vous voulez bien vous prêter au jeu de l’interview et nous montrer votre look à la ville comme au travail. Contactez-moi par mail à ink-me-kandy@live.fr avec en objet « Culture PinUp Interview + votre nom de PinUp ».
Attention il sera indispensable d’avoir au moins 5 photographies de très bonne qualité libre de droit à nous fournir dont une en format paysage pour la couverture de l’article.

Publié par

Une réflexion au sujet de « Pin-Up, qui es-tu? »

  1. Bonjour Ornella et merci beaucoup pour ta présentation. Tu es vraiment très jolie. C’est super de pouvoir assumer ton style au quotidien. J’espère un jour y arriver aussi, je suis une débutante à 57 ans.
    J’ai toujours été très classique et admiré les années de la mode 40/50. Et aujourd’hui je me dis qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Et grâce à ton témoignage cela va bien m’aider à passer ce cap du jugement d’autrui.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :