Les étiquettes

Amoureuses de la mode vintage, je reviens avec de nouveaux secrets pour dater votre petite robe dénichée en friperie ! Des éléments simples qui devraient déjà vous permettre d’y voir plus clair et peut-être d’éviter certaines arnaques !

L’étiquette

Je vous vois déjà m’applaudir : « Bravo Angéline, jamais nous n’aurions deviné que pour dater un vêtement il faut tout simplement regarder l’étiquette ! Merci ! »

Oui je sais, je frôle le génie. Mais attendez ! Encore faut-il savoir les déchiffrer ! C’est parti !

Commençons par l’étiquette taille qui est apparût avec le prêt-à-porter.

Tout commence en 1914, l’armée américaine doit habiller ses soldats le plus rapidement possible, les tailles sont donc standardisées afin de gagner du temps de fabrication et donc d’en baisser les coûts. Cette technique s’appelle alors la « confection », le terme s’élargira et désigne désormais l’ensemble des industries de l’habillement. Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la confection ne représente qu’un quart de la production de vêtements, le reste est fait à la maison, ou commandé chez la couturière.

C’est en 1948 que le terme « prêt-à-porter » apparaît officiellement avec des techniques de conception standardisée importées des Etats Unis. Le terme « prêt-à-porter » désigne alors tout vêtement produit en série et comportant une griffe sous la forme d’une étiquette. Son usage pour indiquer la taille devient une nécessité. Le terme « prêt-à-porter » désigne désormais simplement les vêtements qui ne sont pas fait sur mesure.

D’autres éléments très importants figurent sur l’étiquette comme le mode de nettoyage et la matière du vêtement.

Les symboles de nettoyage que nous connaissons tous ont été déposés en 1958, mais en toute sincérité, il m’est impossible de vous donner leur date exacte de création. Ce qui est certain, c’est que si vous découvrez sur votre étiquette le symbole « sèche-linge » vous pouvez être certain que votre vêtement n’est pas antérieur aux années 50. Après selon plusieurs sources, il est difficile de trouver des instructions de lavage avant 1970 et en règle générale, elles sont écrites en toutes lettres pour suggérer la manière de laver le vêtement plutôt que représentées par ces fameux symboles.

Un vêtement ancien sera en toute logique, fabriqué en matière naturelle comme le coton, le lin ou la soie. Si vous avez en votre possession une robe en soie et que tout vous indique qu’elle est ancienne c’est bingo ! Mais attention, si c’est une soie artificielle aussi appelée Viscose, elle a été inventée en 1884, à l’époque à base de fibre végétale, elle est aujourd’hui fabriquée de manière chimique. Elle a largement été utilisée après le crash de 29 pour son prix dérisoire, particulièrement pour les sous-vêtements. Quant au polyester, il a été breveté en 1941. Si le produit est d’époque vous le trouverez sous le nom de dépôt Tergal pour la France (il existe d’autres appellations en fonction des pays). Notamment utilisé pour les vêtements de sport et les maillots de bain, il n’est commercialisé en France qu’en 1954 à peu près en même temps que le Lycra (le Dacron aux Etats Unis).

La marque est bien entendue un des meilleurs indicateurs ! Vous n’en trouverez pas systématiquement surtout pour les vêtements créés sur mesure. Dès l’époque Victorienne, seuls quelques créateurs possédant un minimum de renommée pouvaient se permettre de coudre leur griffe pré-imprimée sur leurs réalisations alors que les plus modestes se contentent d’étiquettes manuscrites. Le label se démocratisera dans les années 40. Mais si vous en trouvez une, elle sera peut-être par chance répertoriée sur le formidable site américain Vintage Fashion Gild qui vous en dévoilera davantage sur son histoire.

https://vintagefashionguild.org/label-resource/

S’il s’agit d’une marque connue encore de nos jours, pensez à analyser la typologie de son écriture. En effet, elle s’est probablement modifiée au fil du temps, c’est un excellent indicateur de sa période de production.

Avez-vous remarqué que souvent sur l’étiquette d’une pièce vintage, une ville est mentionnée ? London, Paris, Parma ou comme sur une de mes dernières trouvailles, Honolulu … Des villes qui font rêver n’est-ce pas ? En effet, il fût un temps où on accordait énormément d’importance à la provenance de ses vêtements. Savoir où avait été fabriquée sa garde-robe était déjà un gage de luxe en plus des valeurs que chaque région pouvait véhiculer, tout en permettant au client de « voyager ». Nous pouvons facilement imaginer l’américaine de 1950 se vantant de représenter le chic parisien avec son tailleur Dior ou la modeuse Française de 70 dévoilant fièrement à ses amis son fabuleux trench Burberry made in London.

La production de masse et forcément internet ont fait oublier cette désignation géographique précise. Dès les années 80, les mentions « made in France, Italy, USA… » sont symptomatiques d’une réaction à la globalisation économique. Mais cette mention de pays ou d’union fait preuve d’une certaine transparence et donc d’un gage de qualité. Il est généralement plus difficile de trouver l’étiquette « Zara made in Romania » qui fait un peu moins fantasmer. N’oubliez pas cependant que la mention « Made in » est apparût au début du XIXe siècle par les Anglais afin de vérifier que les produits ne venaient pas d’Allemagne et ainsi boycotter l’industrie rivale. Donc si vous la voyez, ne pensez pas systématiquement que votre vêtement est moderne !

Bien sûr sous réserve que le pays existe toujours ! Alors là c’est encore plus simple de savoir que vous avez entre vos mains du vrai vintage !

Et vous, êtes-vous déjà tombé sous le charme d’un vêtement aussi pour son étiquette qui vous a fait voyager dans le monde ou dans le temps ? N’hésitez pas à nous parler de vos trésors vintages !

The Trust Maker

Relecture : Lady Honey Doll

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :