Rencontre avec Lost in the 50´s, un couple hors du commun

Marine AmericanDream a eu le coup de foudre pour le compte Instagram de Laurence et Sylvain Lost in the 50’s. Ces derniers ont bien voulu se prêter au jeu de l’interview pour conquérir le cœur des lecteurs et lectrices de PUL&P.

– Bonjour, pouvez-vous, vous présentez en quelques lignes à nos lecteurs?

Bonjour, nous sommes Laurence et Sylvain, couple passionné par les années d’après guerre essayant de vivre notre passion au quotidien.

– D’où vous est venue cette passion des années 50?

Pour Sylvain, se fût bêtement à l’adolescence avec la série Happy Days et l’esthétique générale de l’époque qui l’a vite séduit. Il s’est ensuite intéressé à la musique notamment le doo-wop et bien sûr aux vieilles voitures américaines.

Pour moi, cela reste dans la même veine avec un film culte : Retour vers le futur… j’aimais également le glamour de ces années véhiculé par les vieux films.

– Une question qui est peut-être sur toutes les lèvres et que je m’empresse de vous poser, vous êtes vous rencontrez grâce à cette passion ?

Nous sommes rencontrés à l’université, notre look étant bien loin de ce qu’il est actuellement… Sylvain venait d’avoir sa Cadillac de 1959 et les virées sur fond de mélodie 50’s étaient déjà au programme. Puis je suis partie étudier 1 an au Canada… Sylvain a probablement compensé mon absence en développant une addiction aux brocantes, il avait en quelques mois rempli l’appartement d’un fameux bric à brac vintage. C’est donc tout naturellement que nous avons continué ensemble à mon retour! Une pile de magazines ELLE de 1955 chinée pour quelques francs m’a décidé à pousser la porte d’une friperie au kilo. Nous avons commencé à nous habiller pour certaines occasions, concours d’élégance, soirée dansantes… nous nous habillions comme nous pouvions avec des fringues trouvées localement, il faut bien s’imaginer que c’était il y a 20 ans et que les sources d’inspirations étaient bien moindre… pas de réseaux sociaux, internet balbutiant… Puis, peu à peu, nous nous sommes habillés plus régulièrement tout en remplaçant petit à petit les objets du quotidien.

– En regardant votre Instagram, on aperçoit que c’est aussi toute votre maison qui a adopté ce look. Combien de temps avez-vous mis pour la décorer à votre goût ?

Nous avons acheté notre maison l’année de notre mariage, il y a 13 ans. Nous avions déjà une bonne réserve d’objets en tout genre… Elle nous a séduit pour son style et son époque (elle date des sixties) et nous l’avons tout de suite meublée vintage. Bien sûr la décoration s’étoffe en fonction de nos découvertes, il faudrait déjà pousser les murs….

– Si je ne me trompe pas certains objets viennent des USA, avez-vous voyagé pour vous les procurer ?

Nous aimons beaucoup voyager et bien sûr chiner lors de nos vacances. Nous adorons les USA, nous nous y rendons au moins 1 fois par an depuis bien des années avec des valises toujours bien remplies au retour… Mais nous avons également des objets provenant des 4 coins de l’Europe… c’est un plaisir de se mêler aux locaux lors d’un marché aux puces à l’autre bout du monde, les objets sont ensuite pleins de souvenirs et n’en sont que plus précieux à nos yeux !

– Je suppose qu’ils vous arrivent fréquemment de chiner vos décorations, quels sont vos lieux de prédilection pour faire de bonnes trouvailles ?

La majorité de notre déco provient de brocantes, marchés aux puces, Emmaüs, l’Armée du Salut, les fameux Antique Malls américains ( de vrais supermarchés du vintage), festivals rock’n roll comme la Rockabilly Rave, Rhythm Riot ou Viva Las Vegas. Nous aimons les objets authentiques qui ont une histoire, donc nous nous intéressons très peu aux reproductions et objets inspirés 50’s qui sont souvent de piètre qualité.

– Je suis une grande fan de votre ancêtre Cadillac, pouvez-vous nous dire si vous l’utilisez quotidiennement ou simplement à titre occasionnel?

Nous possédons en réalité 4 voitures US 50’s. La Cadillac Coupé de Ville de 1959 de Sylvain lui a été offerte par ses parents à l’occasion de sa réussite au bac ( !!!), il y a maintenant 25 ans. Nous avons parcouru l’Europe avec cette voiture, de l’Espagne à l’Angleterre, en passant par la Suisse ou les Pays-Bas, notamment pour des festivals Rock’n’Roll. Puis, une Buick Electra 225 de la même année est venue rejoindre notre garage en 2008… elle attend patiemment une bonne restauration… Deux ans après, nous avons importé de Pennsylvanie une Chevrolet Bel Air de 1954 parfaitement restaurée… Et la dernière ajout au club fût notre Lincoln Continental Mark III cabriolet de 1958… Nous aimerions bien les utiliser au quotidien, mais le prix de l’essence et les conditions hivernales de notre région sont évidement des freins à cette envie.

– Y a t-il des critères à respecter pour pouvoir rouler avec ce type de voitures ?

Il est évident qu’une ancienne ne réagit pas comme une voiture récente. Il faut conduire plus prudemment, la tenue de route étant plus… aléatoire… on comprend pourquoi les stars d’Hollywood était sans arrêt en train de tourner le volant dans les vieux films, il faut sans arrêt corriger sa trajectoire… les distances de freinage sont plus longues… La vitesse surtout pour la Chevrolet est réduite… Enfin, il faut s’habituer au gabarit de ces paquebots ! Mais elles possèdent beaucoup d’options que l’on a vu apparaitre en France que bien après : freins assistés, direction assistées, boite automatique, vitres et sièges électriques… c’est très confortable et le retour dans les 50’s est assuré à chaque sortie !

– Pensez vous que vos voisins soient surpris par votre style de vie ?

Au début, les gens trouvaient peut-être cela bizarre, mais nous n’avons quasi que des commentaires positifs sur notre look, notre intérieur ou nos voitures… ils apprécient de voir des personnes qui vivent à fond leur passion. De plus, les 50’s évoquent pour la plupart des gens une période heureuse, sympathique et élégante, cela leur donne le sourire !

Et pour finir, je souhaiterais vous poser une dernière question qui me brûle les lèvres,

– Seriez-vous prêts un jour à mettre vos biens en vente et à changer complètement votre style. Et si oui vers quel style pourriez-vous vous orienter ?

Contrairement à certaines personnes qui arrivent au vintage après avoir étaient gothique, punk ou manga, nous avons adopté ce mode de vie au fil des années par un intérêt profond pour l’époque et non par ce que les années 50 étaient à la mode comme maintenant. Désormais, le design et la mode 50’s est partout, même chez IKEA ou Zara, ce n’était pas du tout le cas il y a 20 ans quand on a commencé à changer notre mode de vie. Il ne faut jamais dire jamais, on ne sait pas ce que la vie nous réserve, mais nous avons du mal à nous imaginer dans un autre environnement.

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :