Bonnie Bee au delà des apparences

💕 Bonjour, peux-tu tu présenter à nos lecteurs ?

Je suis Bonnie Bee, performeuse burlesque, je me produis à Lille et dans toute notre belle région des Hauts de France.

💕 A quoi ton nom de scène fait-il référence ?

Ohlala, plein de références ! Tout d’abord c’est un jeu de mots sur Benny B : « B O N N I E Bee, mon nom à moi c’est Bonnie Bee, oui tu l’as deviné »

Et puis une de mes chansons préférées du monde entier est « Initials BB » de Gainsbourg, je tenais à avoir ces initiales dans mon nom de scène.

Enfin c’est une chanson de Jerry Lee Lewis, Bonnie B, pour mon petit côté rétro.

💕 Depuis quand performes-tu et qu’est-ce qui t’a amené au burlesque ?

J’ai fêté récemment mes quatre ans de scène, j’avoue qu’en mettant le pied dans cet univers je ne pensais pas garder autant, voire plus, de plaisir qu’au premier jour.

J’ai longtemps cherché une activité artistique qui concilie ma passion de la scène, ma créativité, qui soit un univers féminin et féministe. Je n’ai pas une grosse culture burlesque, d’ailleurs je n’avais jamais vu de spectacle avant de monter sur scène, mais j’ai tout de suite senti que si il y avait un univers dans lequel je pouvais créer mon personnage de A à Z, sans contraintes, avec bienveillance, sans stéréotypes c’était celui-là. Je me rends compte chaque jour que la seule limite dans le burlesque est l’imagination.

💕 Es-tu plutôt troupe/compagnie ou préfères-tu travailler en solo ?

Une troupe est comme une petite famille, rassurante. La contrepartie est que cela génère beaucoup plus de contraintes qu’en solo. Pour être tout à fait honnête, en ce moment je suis entre les deux.

💕 Ton univers s’inspire plus du burlesque « classique » ou « néo » ?

Ha ! Grande question. J’ai toujours considéré que j’étais une héritière des icônes du burlesque classique, j’aime le côté maîtrisé, visuel, scintillant, j’aime que les spectateurs en prennent plein la vue. Mais depuis environ un an, sous l’impulsion de mon amie et mentore (oui c’est écrit au féminin exprès) Bisou Belette, je suis sortie de cette zone de confort et je renouvelle mes créations. Dans la vie civile je suis une nana très drôle et très folle, c’est donc un beau mélange de « néo » et de « classique » qui compose mon univers.

💕 À quoi doit-on s’attendre en venant te voir sur scène ?

A avoir chaud, très chaud.

💕 Comment peut-on suivre ton actualité ?

Tu cliques ici et magie tu peux me suivre et connaître mes prochaines dates de show !

💕 Peux-tu nous raconter un souvenir particulier d’une scène qui t’a touché ?

Chaque minute passée sur scène est particulière et se grave profondément dans ma mémoire en terme d’émotion. Si je dois choisir un moment en particulier c’est ma toute première scène, Je n’en reviens toujours pas d’avoir eu la confiance de la troupe des Secrètes Boudoir pour ma première alors que je n’avais aucune référence, jamais pratiqué l’effeuillage burlesque le tout devant une salle de 200 personnes. C’était fou, incroyable, une révélation, j’ai compris que sur scène on donne beaucoup mais le public nous donne encore plus en retour. Cette magie de la scène est toujours aussi puissante.

💕 Peux-tu me citer 3 artistes qui t’inspirent dans ton travail ?

Michel Hazanavicius parce que son cinéma représente le burlesque que j’aime, un détournement des codes du dandysme avec un zeste d’humour gras. Et pour la Classe Américaine, bien sûr.

Alice Neel, peintre qui dans ses portraits explore la non-binarité de genre, expose les corps, les cicatrices, les différences. C’est un des fondements de mon engagement sur scène : faire péter les barrières et montrer les corps, tous les corps.

Rokudenashiko parce que cette artiste a fabriqué un canoë à partir d’un moulage de sa vulve, rien que pour ça respect meuf ! Son travail de réappropriation de la vulve et d’en faire sortir des représentations dans l’espace public m’intéresse énormément. D’ailleurs en teasant un peu c’est une inspiration pour un de mes prochains numéros.

💕 Quelle vision as-tu du burlesque en France ?

Je pense que des performeuses et performeurs sont à découvrir absolument partout dans tous les coins de France. On a tendance à beaucoup se tourner vers les scènes parisiennes mais des pépites sont à découvrir partout. Allez voir du burlesque, soutenez vos artistes locaux !

💕 Un dernier mot pour la fin ? Tu as carte blanche !

Oui, je veux remercier mon mari pour les étoiles dans les yeux qu’il a quand il vient me voir en show et parce qu’il me dit « fonce » à chaque fois que mon cerveau produit une idée folle.

Je veux également remercier chaque performeuse et performer, membre du public, organisateur, qui a un jour croisé ma route d’avoir enrichi ma vie par quelques mots, quelques compliments, quelques conseils.

Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

De rien ❤

Pepe Miguel

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :