Les aventures de Dollykitten, épisode 2

Êtes-vous une personne organisée ?

J’ai appris à mes dépends, même si cela peut tomber sous le sens, qu’un déménagement en particulier à l’étranger, demande un minimum d’organisation et de préparation. Détail particulièrement compliqué à mettre en place dans mon cas.

En effet en janvier, j’ai appris que j’étais sélectionnée pour le concours Pin-Up du festival rockabilly Viva Las Vegas, et à partir de ce moment-là le temps c’est accéléré. J’ai enchaîné beaucoup d’événements tels que des interviews et reportages, qui cumulés à mon travail en temps plein ne me laissait que peu de temps pour préparer mon déménagement. Les divers reportages, ayant lieu dans mon appartement, je ne pouvais pas non plus préparer l’emballage des cartons ni la moindre logistique.

J’étais donc bien obligée de prioriser mes diverses tâches. Je souhaitais mettre toutes les chances de mon côté pour le concours et profiter de l’opportunité que les médias m’apportaient. J’y consacrais alors le plus de temps possible pour ne pas regretter par la suite d’avoir manqué cette superbe occasion. Les préparatifs du déménagement ont donc été mis de côté.

J’avais tout de même lister l’ensemble des démarches nécessaires afin d’avoir une vue d’ensemble sur l’ampleur de la tâche qui m’attendrait à mon retour de Las Vegas.

« Et c’est maintenant que débute le paragraphe un peu Boring (traduction : assommant !) de ce deuxième article… »

La première de ces tâches était de trouver un transporteur afin de pouvoir faire envoyer mes effets personnels en Nouvelle-Zélande. Avez-vous déjà été obligé de contacter ce type de compagnies pour ensuite comparer des devis ? C’est particulièrement fastidieux, dans mon cas je n’avais pas d’idée exacte de la quantité à faire partir en bateau et j’avais très peu de temps devant moi.

Certaines démarches sont importantes à faire telles que la demande de visa pour les pays hors UE (à faire de préférence avant de réserver son trajet), la demande de permis de conduire international ou encore la souscription à une assurance santé en cas de rdv médicaux ou hospitalisation à l’étranger.

Tout comme un déménagement en France, il faut également prévenir les diverses institutions françaises, telles que les impôts, la sécurité sociale, la CAF ou encore La Poste, même si les démarches sont différentes dans ce cas-là. De mon côté n’ayant pas d’adresse exacte à fournir en Nouvelle-Zélande j’ai donc demandé que mon courrier soit envoyé chez ma sœur à Brest. Il faut également faire attention aux diverses assurances souscrites en France et penser à les résilier, de mon côté j’avais totalement omis ce « détail » dans l’empressement des préparatifs !

Une fois le transporteur trouvé celui-ci m’a demandé un justificatif appelé « Attestation de changement de résidence » à demander à la mairie. C’est un document dans lequel on vous demande votre adresse actuelle et votre future adresse. N’en n’ayant pas je leur ai simplement donné celle de l’auberge de jeunesse dans laquelle j’allais séjourner les deux premières semaines. C’est la technique d’ailleurs utilisée par les backpacker (personne voyageant en sac à dos), dans le monde entier.

Mon entourage était paniqué à l’idée de savoir qu’à une semaine de mon départ je n’avais donc pas réservé d’hébergement en Nouvelle-Zélande, ni mis en place le moindre programme. On pourrait dire qu’il s’agit de mon côté aventurier, ou peut-être qu’il s’agit simplement d’inconscience, à vous de choisir ! Pour ma part je restais persuadée que les choses allaient se dérouler pour le mieux et je gardais foi en ma confiance et en mon expérience.

Aujourd’hui avec internet, il est facile d’avoir accès à la liste des démarches à effectuer en cas de déménagement. N’ayant jamais mis un pied sur le sol néo-zélandais, j’ai rejoint sur Facebook des groupes de « français en Nouvelle-Zélande » dans lesquels les personnes échangent leur expérience et leurs questions. Il en existe d’ailleurs pour tous les pays. Grâce à eux je savais qu’en arrivant j’allais rapidement devoir prendre un numéro de téléphone néo-zélandais, un compte bancaire et faire une demande pour un numéro IRD qui donne droit de travailler sur le territoire.

Pour terminer j’allais donc devoir trier un appartement de 54m2 et préparer le déménagement en 6 semaines sans compter deux semaines de vacances programmées en Bretagne pour dire au revoir à ma famille. Le planning était donc rempli et serré.

« Fin du paragraphe administratif, Merci de votre attention ! »

Quand je regarde mon organisation avec du recul, je me dis qu’avec le peu de temps que j’avais j’ai eu beaucoup de chances de ne pas avoir trop d’imprévus et de réussir à terminer toutes mes démarches ON TIME !

Mais soyons honnête : auriez-vous réussi à mettre de côté des interviews télévisés pour vous concentrer uniquement sur de la paperasse administrative ? Bon je n’entends pas vos réponses de là où je suis, mais je décide de me donner raison et je suis persuadée d’avoir pris la meilleure des décisions, pour moi à ce moment-là bien sûr.

Dans un voyage, il y a certes toutes les démarches importantes voire même indispensables à effectuer, mais ça n’est pas l’essence même du voyage. Derrière il peut y avoir une quête spirituelle, le fait de se découvrir soi-même. C’est aussi un excellent moyen de se dépasser : on se détache de ses biens matériels, d’un certain confort et de la proximité des gens que nous aimons, famille et amis, pour partir à la découverte de l’inconnu. Le voyage oblige également à l’ouverture d’esprit et à un certain lâcher prise que ce soit vis à vis de soi ou des autres. C’est un véritable cheminement qui par la suite apportera beaucoup de positivité, d’apprentissage et d’expériences, en plus de nombreux souvenirs à garder toute sa vie. Si vous êtes un fou du contrôle, vous apprendrez alors, peut-être à vos dépends, que quand vous partez pour un long voyage il vous sera impossible de tout prévoir, tout contrôler et de tout organiser à la lettre.

De mon côté j’avais pris le virage de ne rien prévoir et de m’adapter une fois que je serai sur place en fonction des rencontres que je ferai et de mes envies du moment. Les derniers mois avant mon départ m’ont généré beaucoup de stress, et ce début de voyage serait pour moi des vacances méritées alliant aventure, découverte, repos et détente.

L’une des étapes importantes, au-delà de la logistique du déménagement en lui-même, était celle de devoir dire au revoir à mon entourage. J’avais l’impression de faire mes adieux et de préparer mon propre enterrement ! Ça peut paraître insensé comme réflexion mais imaginez-vous dire au revoir à tous vos proches sans savoir à quel moment vous pourrez les revoir ou vous déciderez de rentrer en France. Comme expliqué dans mon dernier article, je suis une grande habituée des déménagements et j’ai appris à accepter que la distance rompe parfois certains liens d’amitié auxquels on ne s’attendait pas et en renforce d’autres. Cela fait partie de cet apprentissage et du lâcher prise. J’ai appris à ne plus en vouloir aux personnes qui finissent par s’éloigner car avec le temps on se rend souvent compte que c’était pour le mieux, que vous avez finalement pris tous deux des chemins différents et que la vie a facilité le détachement du lien qui vous unissait.

Mon entourage m’a beaucoup touché, ils tentaient d’être ravis pour moi mais n’arrivaient pas à cacher leur peine ou leur inquiétude à l’idée de me voir partir à l’autre bout du monde sans idée exacte de ce qui m’attendait pour mon avenir ni sans savoir à quel moment nous pourrions-nous revoir.

Grande fêtarde que je suis, j’ai bien entendu organisé une soirée digne de ce nom en rassemblant toutes les personnes que je connaissais. Mes amis sont venus des quatre coins de la France et nous avons passé une soirée haute en couleur ! Enfin surtout pour moi qui avait pour l’occasion un peu trop abusée des cocktails ! Quant à ma famille nous avions également organisé une soirée entre cousins pour avoir l’occasion de tous se revoir et profiter d’un bon moment ensemble encore une fois bien alcoolisé…

Comment vous dire que mes dernières semaines en France ont donc été particulièrement fortes en émotions ? De nombreuses petites soirées et repas d’adieux, des imprévus dus au déménagement, des pleurs, des fou-rires. Tout ça pour en arriver à ce 5 Juin :

-après de superbes vacances remplis de visites et retrouvailles en Bretagne

-une dernière promenade dans les jolies rues de Lyon

-après avoir passé une journée de ménage avec une équipe de copines déterminée à rendre mon appartement comme neuf

-plusieurs jours à Paris dont une journée sur un événement du 18e siècle auprès des certains de mes meilleurs amis

-des adieux émouvants sur le quai de la gare de Lyon

-des adieux particulièrement amusants à l’aéroport de Paris

Me voilà embarquée dans mon avion en direction de Dubaï pour un premier trajet de 6h puis un deuxième voyage de 12h en direction d’Auckland. Le tout avec une grande valise de 30 Kg, une petite valise et un sac qui me permettront de survivre à l’hiver néo-zélandais pour les 3 mois à venir le temps que mes 16 cartons fassent leur voyage en bateau de Lyon à Auckland.

L’aventure pouvait enfin commencer…

Pour suivre mes aventures en reportage, c’est sur ma chaîne YouTube.

Je vous dis à très vite.

Dollykitten

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :