Dona Drake, la beauté exotique d’Hollywood

Dona Drake est née Eunice Westmoreland à Miami, en Floride en 1914, l’une des cinq enfants de Joseph Westmoreland et de son épouse, Novella.

Les rapports du recensement américain sur ses antécédents familiaux montrent que ses grands-parents étaient un couple mixte, un couple noir / blanc.

Entrant dans l’industrie du spectacle dans les années 1930, elle utilisa les noms Una Velon (ou Una Villon ), Rita Rio et Rita Shaw.

Tête d’affiche du cabaret Paradise à Broadway. En plus de chanter et de danser, elle jouait parfois du piano, de la trompette, de la clarinette, du saxophone et de la batterie et dirigeait de temps en temps l’orchestre.

Suite à des problèmes financiers en 1940, elle se rendit à Hollywood, où elle subit des auditions sous le nom de Rita Shaw.

Elle a choisi le nom de scène Dona Drake à la fin des années 40. Les studios pendant ses heures de gloire déclaraient à tort que Dona Drake était d’origine mexicaine et était née Rita Novella (empruntant le prénom de sa mère comme nouveau prénom).

Ses traits frappants et angulaires et ses cheveux noirs et bouclés l’ont amenée à devenir un personnage ethnique, tel que Latina, Moyen-Orientale, Amérindienne ou Gypsy . Elle est connue pour avoir joué la femme de chambre amérindienne de Bette Davis dans Beyond the Forest .

Elle est également apparue comme une jeune fille arabe face à Bob Hope et Bing Crosby dans en route pour le Maroc en 1942.

En 1944 , elle est apparue dans un rôle de premier plan, comme chanteuse, dans un film de série B intitulé Hot Rhythm.

Drake eu le deuxième rôle féminin dans la comédie The Girl de Jones Beach , en 1949 , aux côtés d’ Eddie Bracken .

Mais ce que l’on retiendra c’est sa passion pour la musique, au début des années 1940, Dona Drake fit une tournée aux États-Unis avec un orchestre entièrement féminin appelé « The Girl Friends » , qui comprenait d’autres actrices de Hollywood, Marie Wilson, Toby Wing et Faith Bacon.

Contrairement à d’autres actrices hollywoodiennes sa vie personnelle fut calme et rangée, alors qu’elle semblait mal partie lorsqu’en 1936, elle fut interrogé par le FBI à propos du meurtre de son petit ami alors connu, Louis Amberg.

Elle a affirmé ne le connaître que sous le nom de « M. Cohen » et n’avait aucune idée de ce qu’il faisait dans la vie.

Elle épousa le 19 août 1944, William Travilla, couturier primé aux Oscars et aux Emmy Awards . Le 19 août 1944, ils ont eu une fille, Nia (née le 16 août 1951 – décédée le 1er octobre 2002)et resteront uniq, mais séparés jusqu’au décès de Dona,

d’une insuffisance respiratoire à Los Angeles, Californie, le 20 juin 1989, à l’âge de 74 ans.

Trixie Pearl

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :