Nancy Rose et Pitt Jam, un duo qui met l’ambiance

– Bonjour Nancy, bonjour Pitt, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Bonjour Aurélien! Nous sommes un duo de reprises couvrant les tubes de tous styles sortis entre 1950 et 1969, jazz (Peggy Lee, Franck Sinatra, Nina Simone…), soul (Aretha Franklin, The Supremes, Wilson Picket,  Otis Redding…), rock n’roll (Elvis, Little Richard, Jerry Lee Lewis, Chuck Berry…), swing, twist, surf, Madison, yéyé…
On n’utilise aucune musique pré-enregistrée, tout est joué en direct à la façon des musiciens de rue à la Nouvelle Orléans. Pitt joue de la guitare/basse en même temps que les percus aux pieds, et moi, Nancy, je chante, joue du kazoo et des percussions aussi.
– Comment est né votre projet ? J’ai cru comprendre que vous aviez tous les deux un passé « musical ». 
En effet, nous avons tous les 2 un passé musical dans un répertoire totalement différent,  puisque nous sommes tous les 2 les membres fondateurs du groupe de métal français Kells. Nous avons toujours été très éclectique dans nos goûts musicaux et avons toujours été passionnés par la musique rétro. On a donc monté parallèlement à notre groupe de métal un orchestre nommé alors Pitt Jam and The Whonettes, avec des amis, en 2013, et en 2015, est née la formule duo qui tourne aujourd’hui Nancy Rose and Pitt Jam. En 2014, Kells s’est arrêté et Pitt Jam and The Whonettes s’est arrêté en 2016.
– J’ai eu l’occasion de vous voir lors de votre venue au Gosnay Festival. Vous reprenez en majorité les standards américains avec une énergie communicative, vous composez également ?
La composition est en projet, mais à l’heure actuelle, nous ne faisons que de la reprise. 
– À propos de standards américains, d’où vous vient cette passion pour les années 50 & 60?
Nancy : Pour ma part, ça m’a été transmis par mon père, qui est un grand fan de soul motown. J’ai grandi avec Percy Sledge, The temptations, Solomon Burke, Otis Redding, The platters, James Brown, Ray Charles… sur les vinyls de mon grand-père. Mon oncle, lui, était un inconditionnel d’Elvis Presley, je l’ai donc écouté en boucle sur les départs en vacances. Puis, mon enfance a été très marquée par des films cultes dont le synopsis se déroule dans les années 60, avec les costumes d’époque et des BOs que j’adore: Dirty Dancing, Grease, Cry Baby, Retour vers le futur 1…
 
Pitt : J’ai découvert cette période musicale grâce à des films comme The Blues Brothers,  The Commitments pour la soul, et les films de Tarantino, très riches en tubes 60s. Et comme je suis adepte de sport de glisse, j’ai découvert, le surf,  le rockabilly, dans des vidéos de sport extrême. J’ai toujours aimé l’énergie de cette musique. 
– Pouvez-vous nous donner 3 albums dont vous ne pourriez pas vous passer ? (toutes époques et genres confondus)
Nancy : Question très difficile! Je vais donc choisir ceux qui pour moi ont une valeur sentimentale.
 -« With teeth » de Nin
-« No need to argue » de The Cranberries 
-« The greatest hits » de Elvis Presley
Pitt : -« The relation of command » de At The Drivin
-« Waiting for a punchline » de Extrême
– La BO des Commitments 
– Pouvez-vous nous raconter un souvenir de scène qui vous a touché ?
Il y en a eu tellement! Nous pensons tout de suite au concert que nous avons donné pour l’harmonie du Monastier sur Gazeille en 2015. C’était énorme. Dans ce village, tout le monde est musicien. On se serait cru dans un flash mob. Tout le monde dans le public tapait en rythme, chantait en faisant des harmonies, et le bouquet final, c’est quand les cuivres nous ont tous rejoint sur « Can’t take my eyes off of you » de Frankie Valli and The Four Seasons. Gros gros frissons. 
On a aussi adoré jouer pour le magazine Janette au Luxembourg l’an dernier, il n’y avait que des danseurs de swing et rock confirmés, on aurait dit un film comme American Graffiti!
– En consultant votre agenda, j’ai pu constater qu’il était sacrément bien rempli ! Soirées privées, salons, fêtes en tout genre ! Quelqu’un vous donne un coup de main sur le booking ou vous êtes en mode DIY ?
Nous sommes en mode DIY. Pour l’instant, nous croisons les doigts, mais chaque fois que nous jouons quelque part, cela débouche sur une autre date! Nous tournons au bouche à oreille.
– Il me semble que vous avez un album en pré-commande, comment peut-on se le procurer ? 
Il faut nous contacter par mail via notre site.
– D’ailleurs, comment peut-on suivre votre actualité ?
– Un dernier mot pour la fin, vous avez carte blanche ! 
Un grand merci à  vous, PUL&P, et à vos  lecteurs pour votre intérêt! Merci aussi à tous ceux qui nous ont fait confiance en nous faisant jouer et pour toutes les belles rencontres que l’on a pu faire! 
A très vite au détour d’un concert !
Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions ! 
Aurélien aka Pepe Miguel aka l’ourson pour PUL&P 

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :