Scarlet Ruby Storm, une tornade de paillettes

Pepe Miguel a interviewé une véritable tornade de paillettes, j’ai nommé Scarlet Ruby Storm. La petite franchie qui depuis plusieurs années va vivre le Viva Las Vegas nous a proposé de faire une série d’article sur le Burlesque à Vegas. Mais avant cela il nous est apparu important de vous la présenter!

Liz Huckleby

– Bonjour Scarlet, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour Pepe, je suis Scarlet Ruby Storm, je suis effeuilleuse burlesque à Lille depuis 3 ans. Au quotidien, je travaille dans la production de films d’animations. Mon travail m’amène à beaucoup voyager et à voir beaucoup de burlesque en France et à l’étranger. Mon autre passion c’est le vintage et le style pin-up. Depuis quelques années, j’ai adopté ce look au quotidien et je suis aussi modèle pin-up depuis peu avec mes 2 premières publications presse en 2018.

Bobzombie s pics

– À quoi ton nom de scène fait-il référence ?

J’ai eu plusieurs inspirations pour mon nom de scène! Scarlet est un hommage à une de mes actrices préférées qui incarne pour moi la féminité et la sensualité, Scarlett Johanson. Pour le Ruby cela représente ma couleur de cheveux et ma couleur préféré : le rouge. Et pour finir Storm (tempête en Français) est un clin d’oeil à un surnom que me donnait ma maman quand j’étais enfant : la tornade ! Ce qui résume assez bien mon tempérament d’ailleurs !

– Depuis quand performes-tu et qu’est-ce qui t’a amené au burlesque ?

J’ai commencé le burlesque en septembre 2015 en intégrant une école de burlesque Lilloise. Mon premier spectacle était le spectacle de fin d’année de l’école en décembre de la même année. Ce qui m’a amené au burlesque c’est la curiosité déjà ! J’étais une spectatrice assidue de spectacles burlesques depuis quelques années. J’étais fasciné par ces femmes pulpeuses, belles, rayonnantes et tellement talentueuses qui assumaient leur corps et leur différences en montant sur scène chaque soir. J’ai eu envie d’essayer. Pour m’assumer, surmonter mes complexes, pour me surpasser et aussi pour monter sur scène ! Un rêve de gosse.

Fred Dujardin

– Es-tu plutôt troupe/compagnie ou préfères-tu travailler en solo ?

Pour moi ce sont deux expériences différentes mais pas incompatibles.

Aujourd’hui je fais partie d’une compagnie de burlesque Lilloise : les Glitter Flamin’Girls, mais j’ai d’abord commencé en solo et je continue à faire des spectacles sans les copines.

J’aime particulièrement l’esprit de la compagnie, l’émulation qui se crée autour d’un projet commun, la camaraderie, l’entraide. On retrouve d’ailleurs cet esprit d’entraide et de camaraderie quand on fait une scène ouverte en solo ! Même si on vient tout juste de se rencontrer, en coulisse, on se soutient, on se prête du mascara, on se donne un coup de main pour serrer un corset récalcitrant et on est les premières fans de nos collègues d’un soir ! C’est ça la magie du burlesque !

S9Photographyzm

– Ton univers s’inspire plus du burlesque « classique » ou « néo » ? À quoi doit-on s’attendre en venant te voir sur scène ?

Tout d’abord je pense qu’une petite explication de texte s’impose. 😉 Le néo-burlesque est le nom donné au mouvement qui a relancé le burlesque dans les années 90. On y trouve toutes sortes de numéros, du classique au cirque, en passant par des danses exotiques, des revendications féministes ou encore des numéros chantés. Pour faire simple, on parle de burlesque mais en faite toutes les artistes contemporaines font du néo-burlesque, avec chacune leur univers. Mais d’un pays à l’autre, les numéros sont très différents, les codes et les corps des artistes aussi ! En France le burlesque est bien plus engagé et théâtralisé que ce que l’on peut voir aux Etats-Unis par exemple ou cela s’apparente plus à du cabaret glamour et sexy.

En ce qui me concerne, mes numéros sont très personnels, chacun d’entre eux parle de moi, de mes émotions, de mes expériences. L’humour est assez présent ainsi que l’autodérision. J’aime me lâcher ! Tantôt séductrice, tantôt clown de service. J’ai un univers assez varié et aucun de mes numéros ne se ressemble. Je n’ai pas encore de numéro classique parce que je n’ai pas encore trouvé « THE IDEA » mais c’est en projet.

Liz Huckbely

– En parlant de scène, tu te produis prochainement ? Comment peut-on suivre ton actualité ?

Oui je vais me produire bientôt et pas que en France ! Je serai en solo à Los Angeles fin avril.

Et on me retrouvera avec mes copines des Glitter Flamin’Girls lors de l’élection Miss Pin-up Hauts-de-France le 4 mai prochain.

D’ailleurs pour suivre toute l’actu de la compagnie et mon actu perso, il suffit de nous suivre sur les réseaux sociaux.

Stecor Burlesque Photographe

– Peux-tu nous raconter un souvenir particulier d’une scène qui t’a touché ?

Facile ! Le 23 février dernier, nous avons présenté avec les Glitter Flamin’Girls notre tout premier spectacle de la compagnie à Lille.

On était SOLD OUT !

Quelle joie et fierté. Un spectacle imaginé, chorégraphié et entièrement organisé par nous ! Bien sûr les copains et la famille était dans le public pour nous soutenir. Mais c’était vraiment un pur moment de bonheur. Lors du final, lorsque le public s’est levé pour nous applaudir, j’ai eu la chair de poule. Il m’a fallu plusieurs jours pour redescendre de mon nuage.

– Peux-tu me citer 3 artistes qui t’inspirent dans ton travail ?

Tous les artistes que j’ai la chance de voir performer m’inspirent ! Mais si je devais en citer 3, je dirai pour commencer « Vixen DeVille », avec qui j’ai eu la chance de faire un stage de Burlesque de 5 semaines à Los Angeles en 2016. C’est une artiste très éclectique, qui manie aussi bien l’art de l’avalage de feu que le micro pour jouer les MC. Une autre artiste internationale que j’aime est « Miss Tempest Rose », organisatrice du show House of Burlesque à Londres. Le meilleur show burlesque que j’ai vu de ma vie ! J’y suis retourné 3 fois de suite tant j’ai été subjuguée. Et enfin en 3ème? je dirais toutes les artistes que j’admire dans les comédies musicales dont je suis ultra fan ! John Travolta dans Grease, Hugh Jackman dans The greatest showman, Nicole Kidman dans Moulin Rouge, Meryl Streep dans Mama Mia, Renée Zellweger et Catherine Zeta Jones dans Chicago !! Je les connais par coeur.

Stecor Burlesque Photographe

– Quelle vision as-tu du burlesque en France ?

Je trouve que nous avons beaucoup de chance car nous avons une scène française très riche et active ! Avec des pionnières du feu de dieu qu’on a pu admirer dans le film Tournée des artistes de talents comme Mamzelle Vivianne, Miss Glitter Painkiller ou encore Petula Goldfever.

Et puis des petites nouvelles qui se forment chaque jours dans les nombreuses écoles Françaises ! J’ai assisté au Strasbourg Burlesque Festival en février dernier et j’en ai pris plein les yeux ! Que ce soit le bal des débutantes ou les artistes confirmés, c’était du bonheur à l’état pur.

Sans oublier nos artistes Frenchies qui ont remporté le Burlesque Hall of Fame à Las Vegas en 2018 : Mara de Nudée et Aleksei Von Wosylius ! Non vraiment, au féminin comme au masculin, le burlesque français à de beaux jours devant lui. 🙂

PinUp Workship Photo

– Un dernier mot pour la fin ? Tu as carte blanche !

Venez nous voir sur scène ! Soyez curieux !

Le Burlesque c’est bien plus que du strip tease.

C’est de la poésie, des histoires qu’on vous raconte, de la dance, beaucoup d’humour et parfois même des messages fort et engagés !

L’élément essentiel du burlesque c’est son public. Sans vous, nous ne monterions pas sur scène. 😉

Merci et à très vite !

xoxo,

Scarlet Ruby Storm

photo de couverture Liz Huckleby

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :