Lisah Von Spank

Par The Trust Maker

Sous ses airs de pin-up tatouée, un brin rock et sexy, se cache la girl next door par excellence, une nana sympa et fun qu’on à tous envie de connaître et d’avoir dans son cercle d’amis !

C’est un peu la chance que j’ai eu quand Lisah a accepté de me rejoindre pour ce shooting champêtre de fin d’été suivi de cette interview qui va vous dévoiler quelques-unes de ses multiples facettes.

Bonjour Lisah. En te suivant sur les différents réseaux sociaux, tu sembles incarner parfaitement la femme indépendante et moderne tout en affichant ce look de pin-up. Comment définirais-tu ton style ?

Je ne saurais pas vraiment le définir. En réalité, je ne cherche pas à affiner particulièrement un style, je fonctionne plutôt au coup de cœur ! J’aime les robes cintrées à la taille, c’est ce qui me met le plus en valeur et j’essaie d’être assez confortable pour pouvoir porter mes tenues préférées aussi bien pour un shooting que pour aller au travail ou faire mes courses ! Ma garde robe est un mélange de pièces issues de boutiques de reproductions et de tenues que j’ai confectionnées avec des tissus neufs ou chinés dans des puces coutures. Au final, je porte assez peu de tenues vintage authentiques.

Qu’est-ce qui a influencé ce choix ?

Je pense que ma passion pour les années 1940 à 1960 a profondément marqué mes goûts, y compris vestimentaires. J’adore l’histoire de cette époque, je passe beaucoup de temps à lire des livres historiques et à feuilleter des magazines de mode ou de décoration de ces années-là. Les photos représentant les élégantes des années 50 m’ont toujours fascinées.

Es-tu modèle professionnelle ? Quel est ton job ?

Absolument pas ! Je suis consultante indépendante, je fais du service et conseils aux entreprises en ergonomie, digitalisation, création de sites web et photos.

En dehors de poser, quelles sont tes passions ?

J’adore la déco, la couture, mais aussi le roller derby. J’entame ma septième saison et j’espère que ce ne sera pas la dernière. Tant que le physique suivra, je continuerais à chausser mes patins !

C’est un sport plutôt aux antipodes de cette image délicate et féminine que tu renvoies sur tes photos, qu’est-ce qu’il t’apporte ?

Tellement de choses ! Il y a l’avant match, où on est entre joueuses, où on se maquille les unes les autres et où on rigole pour essayer de faire baisser la pression… Pendant les matchs, tu as toujours une certaine euphorie, avec le public qui crie, tape sur les barrières et le sport en lui-même est très physique. J’aime assez me dire que c’est un sport où on prend des coups pour éviter que ce soit les copines qui les reçoivent, et inversement. Et puis entre nous, c’est un excellent défouloir, si je reste un moment sans jouer, ça se remarque assez vite… je suis un peu à cran ! (rires)

Mais je pense aussi que c’est un sport assez peu connu encore, et on est toutes assez fières d’en faire et d’en écrire un peu l’histoire.

Tu sembles être une globe trotteuse, quels pays as-tu déjà visité ?

J’en ai visité 17, du coup faire la liste ne serait pas très intéressant. (rires) Mais ceux qui m’ont le plus marqué… d’abord les États-Unis. D’une part parce que j’y ai passé plusieurs mois et que j’en suis revenue il y a peu de temps, pour sa culture, les gens formidables que j’y ai rencontré mais aussi les boutiques notamment d’antiquités qui recèlent parfois de vrais trésors.

Et pour le deuxième pays qui m’aura le plus marqué, sans hésitation l’Islande ! Tout est juste magique, les paysages sont très hétérogènes et tellement magnifiques. Et je pense que quand tu as vu des aurores boréales, ça change à jamais ta manière de regarder le ciel.

Nous sommes fan de ta garde robe audacieuse et colorée, où achètes-tu tes vêtements ?

Un peu partout ! Mes boutiques favorites sont Unique Vintage, une chance car j’ai passé quelques mois à Los Angeles à côté de leur shop, et le site Top Vintage pour les tops et les robes essentiellement. Après on trouve parfois des pépites dans des boutiques à plus large public, le tout est de tomber sur la perle rare !

Il n’y a que pour les jupes où je fais exception, je les réalise moi-même à partir d’un patron, cela reste assez simple à confectionner et surtout, c’est un moyen de porter une pièce unique à moindre coût.

Tu es donc une femme bien dans son époque. Regrettes-tu l’époque de nos grand-mères ?

Je ne dirais pas que je regrette cette époque car je suis assez féministe et je sais que la vie des femmes dans ces années ne me conviendrait pas !

Après, il y a des bons côtés dans chaque époque. Dans les année 50, on sortait de plusieurs années d’enfer, tout était à reconstruire. Les gens retrouvaient la liberté de vivre et ce renouveau s’en est ressenti notamment sur l’architecture pour les villes les plus abîmées par des années de guerre. Je pense que je ferais un mélange de nos époques… le design d’antan pour l’automobile, l’ameublement et les vêtements, et puis je garderais nos avancées sociales et technologiques !

Tu sembles avoir des projets plein la tête, que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

Souhaitez-moi des voyages et de la réussite pour mon entreprise ! Et puis si on pouvait saupoudrer un peu de love là-dessus, ce serait parfait !

INSTAGRAM : Lisah Von Spank et Lisah_Voyages

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :