Anna May Wong, une carrière, un combat contre la discrimination

Anna May Wong a été la première actrice de cinéma sino-américaine à acquérir une renommée internationale, l’utilisant pour protester contre les pratiques racistes à Hollywood, contre les descriptions racistes de caractères chinois et pour ouvrir des rôles plus importants aux nombreux acteurs de couleur.

Née en 1905 à Los Angeles, Anna May s’appelait Liu Tsong, ce qui signifiait «gelée de saule». Ses grands-parents s’étaient installés aux États-Unis vers 1850 . Très attachée à ses racines cantonaises, Anna a grandi en parlant couramment l’anglais et le cantonais.

Anna avait l’habitude de sécher l’école et d’utiliser son argent de dejeuner pour aller au cinema, ou passer son temps à fréquenter les nouveaux studios de cinéma à LA, et à supplier les réalisateurs de lui donner un rôle dans leurs films.

Tout ce qu’elle a toujours voulu, c’est devenir une actrice à succès . Elle a même trouvé son nom de scène «Anna May Wong» à l’âge de 11 ans.

Elle a 17 ans quand elle décroche son premier rôle principal en 1922, dans une histoire basée sur l’opéra Madame Butterfly, « The Toll of the Sea ».

En raison des lois anti-métissage, Anna May ne pouvait jouer aucun rôle principal impliquant un baiser avec un homme, elle était reléguée au second plan, offrant une atmosphère exotique.

En 1928, elle décida de partir pour l’Europe où elle n’a eu aucune difficulté à obtenir des rôles principaux.

Ironiquement, Anna a vite attiré l’attention des studios américains à la recherche de nouveaux talents européens et se retrouve dans le film « Shanghai Express » en 1932. Les historiens du cinéma s’accorderont pour dire que la performance d’Anna dépasse celle de Marlene Dietrich.

Malgré cela, elle était toujours discriminée . Un réalisateur l’a même appelée «trop chinoise pour jouer un chinois».

Dernier coup dur pour Anna, le rôle du personnage chinois O-Lan dans la version cinématographique de « The Good Earth » de Pearl Buck a été donné à l’actrice allemande Luise Rainer.

Désillusionnée de nouveau par Hollywood, elle retourne en Grande-Bretagne pendant trois ans, puis décide de faire une tournée en Chine.

Elle parlait très franchement des relations entre le Japon et la Chine, vendit aux enchères ses costumes, rédigea un livre de recettes et reversa les gains à des œuvres en Chine.

Anna May Wong a persévéré toute sa vie dans une carrière où elle était discriminée. Elle s’est servie de son succès pour se battre pour les autres.

Anna rejoignit définitivement les étoiles le 2 février 1961 à Santa Monica (Californie).

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :