Elodie Laurencin La photographie comme acte de rébellion

Par Dita Von Frite

Quand Elodie Laurencin m’a proposé ce shooting avec une partie lingerie, j’ai d’abord hésité. J’ai pris le temps de lire son projet rédigé pour son financement participatif sur ulule et ses propos m’ont convaincue.

Merci Elodie, grâce à toi je me suis trouvée belle.

Dans une société où le mal-être des femmes est un business, s’accepter est un acte de rébellion. Elodie Laurencin Studio Flamingo

Salut Elodie, peux-tu nous expliquer ta démarche?

Passionnée de photographie et ayant moi-même mené mon combat vers l’acceptation de mon corps, ce grand ennemi, je souhaite au travers de shootings vous aider, à vous accepter, accepter vos formes, votre féminité, votre beauté. Parce que nous sommes belles, telles que nous sommes, avec nos vécus, nos cicatrices, nos tatouages, nos expériences de vie…

Il y a une dizaine d’année, j’étais une personne totalement différente, extrêmement timide et effacée, sortant d’une relation toxique, j’ai alors commencé à me maquiller et m’habiller à la manière des femmes inspirantes des années 50, l’univers glamour et vintage m’a aidé à m’épanouir dans ma féminité et à me révéler, et à m’affirmer en tant que personne et en tant qu’entrepreneur.

L’ambiance du shooting chez Monique vue par Pepe Miguel

À quoi va servir le crowdfunding?

Les fonds récoltés par le biais de ce crowfunding serviront à financer plusieurs choses de nouvelles optiques, un nouveau boitier, ainsi que des shootings en vue de l’Exposition « Murder Ballads » qui se tiendra en Octobre 2019 chez Galerie XPO253 à Liège où l’ensemble des contributeurs seront évidemment invités.

Cet investissement, me permettra de pouvoir vous sublimer en toutes circonstances. Pour vos portraits de famillles, de vos boules de poils, boudoirs, mariages, babyshowers, barmitsvas, soirées, spectacles.

Tes contreparties sont vraiment magnifiques. Comment est né le calendrier 2019?

Le projet de calendrier 2019 est né d’un délire entre copines, un soir juste juste avant d’aller dormir, je n’en ai pas fermé l’oeil de la nuit, le lendemain, toutes les idées étaient là. Un second calendrier est également prévu pour 2020, il tournera autour du Freak Show, ceci est un appel à candidatures.

En ce moment tu travailles sur quoi?

Je travaille actuellement sur le projet d’exposition, intitulé Murders Ballads, il tourne autour de l’album éponyme de Nick Cave and The Bad Seeds, ce projet est né de la réalisation cette année de mon « dream shooting » auquel je réfléchissais depuis une dizaine d’année sur la chanson « where the wild roses grow » de Nick Cave et Kylie Minogue, un shooting qui fût vraiment à la hauteur de l’attente tant l’équipe réunie fut exceptionnelle. Ce shooting sera à découvrir en octobre 2019 chez Galerie XPO253 à Liège, lors d’une soirée épique! 🙂 

Vous pouvez découvrir le Teasing en cliquant ici.

Je vous invite vraiment à la suivre sur Instagram Studio Flamingo et précommander un calendrier ou un shooting sur Ulule.

Publié par

4 réponses sur « Elodie Laurencin La photographie comme acte de rébellion »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :